Now Reading:
Beni/NK : le député Jean-Paul Ngahangondi dénonce le laxisme des services de sécurité
Full Article 3 minutes read

Beni/NK : le député Jean-Paul Ngahangondi dénonce le laxisme des services de sécurité

L’élu de Beni, Jean-Paul Ngahangondi  présente ses sincères condoléances aux familles éprouvées  par les atrocités des ADF à Beni.  C’est après la  mort de 12 personnes dans la nuit du lundi au Mardi.  Il a dénoncé le fait que les autorités  n’assument pas leur rôle pour endiguer  ce festival de massacre et a demandé   de jouer bien leur rôle en faveur de cette population sans défense. Il a dit cela ce 23 juillet 2019  à la presse de  Goma.

«  Je voudrais sincèrement présenter mes sincères compassions aux familles éprouvées par cette barbarie humaine à Oicha, ma base électorale. Je pense qu’il n’y a pas  d’interventions  militaires qui sont faites contre cette nébuleuse ADF » déclare-t-il  et de poursuivre que «  des militaires sont là, mais ils n’ont pas l’ordre de répliquer  contre les groupes armés  qui écument cette partie de la province du Nord-Kivu ».

Les services ne collaborent …

Cet élu du peuple d’Oicha  soutient que,  les autorités congolaises observent un certain laxisme  aux recommandations faites par  des députés  pourtant  ils ont leurs informateurs, lanceurs d’alertes qui leur informent sur la situation  de leurs bases respectives, des mouvements suspects  des ennemis de la paix, à leur tour, ils n’agissent pas pour faire bloc à ces tueries. «  Tout ce que vous suivez comme déclarations  des autorités militaires, elles sont fallacieuses car la volonté d’en finir  ne suit pas. Les opérations se passaient à 15 ou 20km de la route nationale N04 dans la partie Est » insiste-t-il en continuant qu’en  pleine forêt, mais à ce jour, l’ennemi est capable  de commettre son forfait au cœur de la ville de Beni, Oicha –Centre, Mavivi-Centre, à Herengeti  et traverse cette route du côté Ouest pour y commettre des bavures. La partie Ouest, était unique qui restait pour qu’elle soit exploitée par la population  par ce que, réputée, une partie stable en terme de sécurité.

Nous ne devons continuer à subir !

C’est pour quoi, l’honorable Jean-Paul Ngaghangondi  conseille aux  décideurs de cesser avec cette stratégie militaire consistant à la défensive qu’à l’offensive, une stratégie qui a montré déjà ces milites avec  tous ces bilans macabres de nos concitoyens précisément à Beni. Le député Jean-Paul rassure que, l’ennemi n’est fort que les FARDC, mais il profite de la faiblesse de l’armée régulière  pour commettre des actes macabres. Cet élu regrette le fait qu’il alerte des services  compétents sur la situation de sa base, mais  au retour, c’est un silence radio de leur part. Il  ajoute  qu’il ne va plus rester en train de voir ces compatriotes égorgés  sans causes valables  et cela au vu et au su de l’opinion nationale et Internationale «  s’il  y a un plan contre nous, ils doivent nous le  dire, c’est inacceptable et pour cela, l’état doit faire quelques choses car 12 morts de plus, ce n’est pas normal’ » se désole-t-il. Il a fini par rappeler  les FARDC et les  autorités congolaises à jouer bien leur rôle, celui  de protéger la population et ses biens.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.