Now Reading:
Goma : Honorable Hubert Furuguta : « certaines anciennes autorités mettent le bâton dans le roux du programme Tshisekedi, ils veulent voir à tout prix son échec ».
Full Article 6 minutes read

Goma : Honorable Hubert Furuguta : « certaines anciennes autorités mettent le bâton dans le roux du programme Tshisekedi, ils veulent voir à tout prix son échec ».

L’élu de Goma  a  fait une restitution des engins politiques  de l’heure,  un contour complet  de la situation politique que traverse  la coalition politique CACH –FCC, il  a touché aussi le social de la population congolaise qui n’a pas changé, l’insécurité qui reste une préoccupation majeure  du Président de la République, la gratuite de l’enseignement pour  chuter par  l’affaire 15 millions de dollars qui fait couler l’encre et le salive. Il pense que des gens bloquent  la réussite de Tshisekedi

A en croire  l’honorable Hubert Furuguta, le mariage politique CACH –FCC pose un  sérieux  problème, son regroupement politique Cap pour le Changement a du pain sur la planche pour exécuter son  programme en faveur  de la population : « ces anciens dignitaires politiques  ne permettent pas au Président Félix  de faire bien son travail. Certains de ces ministres sont en difficultés pour mettre en application leur plan d’action pour la population » déclare-t-il en continuant  que : « ces gens lui mettent des bateaux dans le roux car ils détiennent l’Assemblée Nationale, les Gouvernorats, le Sénat et mêmes les Entreprises publiques » énumère-t-il et Félix n’est pas libre pour exécuter à mieux son projet de société. 

Hubert Furuguta présenté un président  de bonnes volontés

L’honorable Hubert Furuguta  a peint  un tableau rose de la personnalité de Félix Tshisekedi devant sa base  de quartier Kiziba II. Il a parlé d’un chef de l’état immaculé sans tâche : «  je n’ai jamais vu de mon vivant, un président de la République  honnête et soucieux  d’améliorer le quotidien  de sa population, un homme très compréhensif  et compatissant vers son peuple » explique-t-il. Il a donné à ce titre l’exemple des femmes veuves des militaires qui étaient venus solliciter une audience pour qu’elles recouvrent les salaires de leurs défunts maris, décédés pour la plupart dans la guerre.   Selon, l’élu de Goma, Le Président de la République aurait  apercevoir et lire de son fenêtre ce qui a été écrit sur leur calicot. Félix Tshisekedi aurait sortir de son cabinet et ordonné leur audience immédiate. Chose qui n’a jamais vu depuis qu’il est dans cette terre des hommes, un chef de l’état qui se met à la place des souffrances de  son peuple a-t-il souligné.

Les camps militaires doivent être éloignés de la population

 Au chapitre de l’insécurité, l’honorable Furuguta a proposé à sa base électorale  de dénoncer les agents des services spéciaux qui se compromettent  dans cette situation en créant un climat d’insécurité pour organiser des vols, tueries, enlèvements ciblés  et viols sur les hommes et femmes : «  je pense que cette situation n’a fait que trop durée et nous devons voter prochainement des lois pour faire en sorte que les camps Katindo et Munzenze soient délocaliser  car étant donné que ces camps sont dans nos citées , les vols ne  pourront pas finir » insiste-t-il en expliquant que, c’est dans les camps  où sont hébergés les criminels qui opèrent en mèche avec certains  éléments indisciplinés des FARDC, les chefs des quartiers devenus  des chefs coutumiers qui ne sont pas changés à la tête de leurs quartiers malgré les dégâts enregistrés. A ce  sujet, il appelle ses électeurs à organiser  des groupes de pression pour exprimer leur indignation auprès  des autorités politico –administratives et si des solutions ne sont pas trouvées, la population devra exiger la  démission de leurs chefs à tous les niveaux.  Hubert Furuguta n’a pas omis  la gratuité de l’enseignement de base, qui selon lui, semble être bloqué par certains concitoyens de mauvaise foi  dont les responsables  des écoles, qui en tiraient profit,  certains agents de l’état qui auraient déjà monté un système mafieux pour rançonner la paisible population. Ce député doublement élu à la nationale comme à la provinciale a révélé que, Félix Tshisekedi met toute sa force et son pouvoir là-dessus pour que, son vœux-là soit réellement une réalité.

La présidence n’a jamais touché les 15 millions de dollars

 L’élu de Goma  a parlé aussi de la problématique de 15 millions de dollars Américains , une retro- commission qui s’est volatilisée pendant  beaucoup d’années par certains dignitaires haut- placés et cette fois-ci, ont voulu  ternir  l’image de marque de la présidence de la République  et en faire une récupération politicienne : «  cet argent n’a jamais été volé ni récupérer par la Présidence, moins encore par son chef de cabinet, c’est de la fausseté. Je regrette que,  certains politiciens véreux veulent  créer des alibis à ce sujets pour monter un coup contre Mon autorité morale, Vital Kamerhé pourtant, il n’a jamais vu, ni touché cet argent venu  de certains pourcentages de commissions sur nos minerais » défend-t-il en poursuivant qu’ils en avaient l’habitude de les voler  et ils l’ont retirer  de la Banque Centrale sans trace comme c’était jadis  pour montrer à la face du monde que,  c’est Vital Kamerhé et son partenaire politique qui ont bouffé cet argent. Un jeu politique très dangereux qu’ils ont voulu  créer pour ternir l’image de ceux –là qu’ils appellent aujourd’hui alliés politiques explique Hubert Furuguta, sur  un ton de colère. C’est pour quoi, le Directeur de Cabinet du Chef de l’état  a confié cette tâche à la justice d’en vérifier, mener des sérieuses enquêtes et en tirer des conclusions pour dénicher les coupables. Furuguta a conclu son speech en promettant à son électorat  de jeter l’éponge si les anciens dignitaires vont continuer à contraindre l’actuel président  à  travailler dans les conditions qui ne vont pas lui permettre d’agir favorablement à des problèmes de la population car selon lui, ses mains sont liées  pour lui  vouer à l’échec de son programme qui se résume par ’’ le peuple d’abord’’. Un concert Musical  de l’Orchestre cher à  de JC Kalems a accompagné cette réunion de communion avec sa base électorale de Kiziba II.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.