Now Reading:
Goma-Gisenyi : remise officielle des bornes frontières RDC- Rwanda
Full Article 3 minutes read

Goma-Gisenyi : remise officielle des bornes frontières RDC- Rwanda

les deux autorités , Henry Mova et James Kabarebe

Remise officielle ce jeudi 7 juin en cours des bornes frontières entre la RDC et le Rwanda à la commission technique mixte en charge  de démarcation et de délimitation des frontières. Cette cérémonie s’est déroulée  dans la zone neutre entre ces deux états précités en présence du vice-premier ministre  et ministre de l’intérieur de la RDC et le ministre national de l’intérieur et sécurité du Rwanda. La société civile plaide pour le renforcement des FARDC sur nos frontières.

C’est à l’occasion de la 8e journée Africaine des frontières célébrée le 07 Juin de chaque année que les autorités de ces deux états ont inauguré ces bornes frontières, qui désormais vont séparer les deux pays voisins. Ces deux bornes frontières sont reconstruites sur une distance de 32 KM et qui partent du lac Kivu jusqu’au mont Heu, constitues la première phase du projet selon le président de la commission technique mixte de ces deux pays. Elles permettront désormais d’établir la délimitation  et la  démarcation des limites physiques  entre la RDC et le Rwanda. Le vice-premier  ministre en charge de l’intérieur de la RDC soutient qu’il s’agit là, de la matérialisation de l’intangibilité entre les états tels que fixés par l’état colonial , Henry Mova sakanyi  «  à l’occasion de la journée internationale des frontières, nous venons de constater des limites entre nos deux pays, c’est qui est très important car l’on sait ce qui nous appartient et ce qui appartient aux autres » insiste-t-i en poursuivant qu’ils continuent avec d’autres états voisins comme l’Ouganda. Pour la société civile du territoire de Nyiragongo, une zone souvent confrontée à des difficultés transfrontalières notamment celles liées à la sécurité de sa population, la démarcation des bornes physiques ne suffisent pas, car elle provoque des violations récurrentes du territoire congolais par l’armée Rwandaise dans le secteur de Kanyesheza en groupement de Buhumba et en celui de Buhira. En mai dernier, deux militaires Rwandais avaient été arrêtés avant d’être remis   aux autorités de leur pays par le mécanisme conjoint de vérification de la CIRGL. La société civile de Nyiragongo exhorte les autorités congolaises à renforcer les FARDC le long de nos frontières dit Antoine Ndagije « ce ne sont pas des bornes qui vont interdire les violations de nos limites, nous demandons au vice –premier ministre en charge de sécurité de voir comment il peut augmenter des soldats sur nos limites frontières étant poreuses » plaide-t-il. Prenant la parole, le ministre de la défense et sécurité du gouvernement Rwandais, James Kabarebe a remercié à son tour les spécialistes  de la commission technique  mixte, il  souhaite que nos frontières soient des ponts et non des barrières entre nos deux nations « nous sommes là, pour être témoins de l’importance que  revête  nos frontières et je reconnais la détermination du travail que font les états membres qui a débouché à la construction de ce poste transfrontalier » déclare-t-il en souhaitant que les nations concernées respectent à la lettre la date limite de la démarcation fixée en 2002 .

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.