Now Reading:
Walikale : le Mai mai Kifuwa Fuwa violent et pillent à Mungera
Full Article 2 minutes read

Walikale : le Mai mai Kifuwa Fuwa violent et pillent à Mungera

Des sources dignes de foi, le  pillage a été perpétré ce weekend end  à Mungera. Mungera est un village situé en groupement de Walowa Luanda,  dans le secteur de Bakano dans le Walikale. Ce pillage est l’œuvre des combattant Mai-Mai Kifuwa Fuwa, dirigé par le tristement célèbre Delphin  Bahenda. C’est environ à quelques 500 KM au sud Est du chef-lieu du territoire de Walikale. Selon des témoignages concordants à Walikale centre,  ce village s’est entièrement vidé de sa population après le pillage et  les violences sexuelles de quatre femmes sur place par ces milices. Tout à commencer par des  contestations de l’intronisation d’un nouveau chef coutumier par les autorités territoriales serait la cause  de ce drame qui a touché cette population sans défense. Un habitant en cavale  que nous avons joint au téléphone  à Walikale centre  livre ses informations anonymes «   je viens du groupement Walowa Luanda, nous sommes tracassés par le groupes Mai mai Kifuwa Fuwa. Ils ont pillé 60 chèvres et violé 4 femmes devant nous » témoigne-t-il en continuant qu’il a eu la vie sauve grâce à Dieu car il est parvenu à fuir dans la brousse pour se retrouver à Walikale-Centre par miracle. Notre source soutient que, la cause de leur malheur c’est l’installation de chef localité  Banamwehera. L’administrateur aurait envoyé une délégation pour installation de ce nouveau chef  de localité, chose que le chef de secteur  Kiroba Murengezi  et l’administrateur assistant n’ont pas acceptés et ont convenu de chasser cette délégation. C’est  le goût d’eau qui a débordé le vase. Une guerre sauvage a été livrée par des parties en conflit au point de vider ce village.  Actuellement ce village ressemble à un village fantôme  où, il n’y a ni poules, ni chèvres moins encore  des habitants. Contactées, les autorités territoriales confirment ces incidents  qu’elle qualifie de mineurs.

Bijou Basilwango   

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.