Now Reading:
Rutshuru : La population de Bwito exige la construction de l école détruite par un avion de l’ONG World Vision à Kibirizi
Full Article 2 minutes read

Rutshuru : La population de Bwito exige la construction de l école détruite par un avion de l’ONG World Vision à Kibirizi

Certains leaders des communautés de la chefferie de Bwito,  en territoire de Rutshuru exigent de l’ONG World Vision de  construire  leur  école détruite par un avion de cette organisation non gouvernementale qui a tenté  atterrir  sans succès au stade  Tata Shamukungu à Kibirizi  dans les avant –midis  de ce Jeudi 06 février 2020. Ils donnent  une échéance de quelque jours  sinon, ils s’en prendront en charge.

photo illustrative d’un aeroneuf à Kilambo /Photo droits tiers

Des témoignages  à notre possession  rapportent que,  par hasard  l’appareil Avion  avait raté d’atteindre le terrain approprié pour l’atterrissage et de ses  passages car  cet Avion  s’était orienté vers l’institut KILIMA de kibirizi et a   démolit cette école ainsi qu’un élève en  avait sorti blessé de suite de ce rash raté. Cette situation a conduit à ce que,  les élèves de cet établissement scolaire  soient exposés aux intempéries avec tous les risques d’attraper certaines maladies ont souligné nos sources sur place  à Kibirizi. A cet effet,  ces derniers sollicitent auprès des personnes de bonne foi  selon leurs  compétences de vulgariser ces  plaidoyers pour que,  les responsables de cet acte construisent cette école en « matériaux durables  » et ceci,   dans un bref délai. Le responsable de la Société civile sur Kibirizi en dit plus : « Nous demandons aux autorités à tous les niveaux  de rappeler rapidement  l’organisation World Vision  à la construction de la dite école Secondaire de kilima pour apaiser les esprits des élèves de cette établissement scolaire » indique Silos, leader des communautés en chefferie de Bwito et acteur  actif de la société civile locale. Il faut dire que,  l’élève blessé a été conduit  dans une structure médicale de la place pour des soins appropriés.Junior Akilimali A�t 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.