Now Reading:
RDC/ Nord-Kivu : L’AJPC et ses Partenaires disent non au racisme dans le monde entier
Full Article 4 minutes read

RDC/ Nord-Kivu : L’AJPC et ses Partenaires disent non au racisme dans le monde entier

L’Organisation AJPC, Africa for America for Africa, Congo Tomorrow et autres ont réuni des jeunes Congolais au tour  des méfaits du racisme. Ils ont discuté le pourquoi et comment  de cette pratique primitive,  les pistes des solutions pour une Afrique nouvelle.  Ceci fait suite  à la mort brutale de l’Américain noir George Floyd et d’autres qui lui a précédé. Ces événements ce sont déroulés ce 16 juin 2020 à Goma  en mémoire de cette nouvelle  icône  de lutte contre le racisme au monde.

en marche pacifique pour sensibiliser contre le racisme

Selon le Président de l’Association des Jeunes pour la Promotion  de la culture AJPC en sigle, ils se sont réunis ce jour mémorial, c’est pour dire non au racisme  dans le monde. Africa for American for Africa  et Congo Tomorrow. L’objectif de leur réunion  est  de compatir avec les noirs de l’Amérique, de la France, de l’Afrique…   sur des événements  se passant  dans ces cieux par rapport au racisme. Le dernier cas en date est celui du décès  de George Floyd,  tué par un policier blanc  aux Etats Unis d’Amérique  car considéré comme un être humain  inferieur par rapport à ses compatriotes blancs. La pandémie de la COVID-19 a empêché  ces jeunes noir congolais d’organiser une marche pacifique afin d’exprimer leur colère et montrer à la face du monde qu’ils sont  contre cette pratique aberrante liée à la discrimination raciale.

le Dr Dady Saleh fait le point sur le racisme à Goma

Ils ont un objectif précis        

 Le Professeur Dady Saleh  parle de l’objet de leur activité organisée ce mercredi 16 juin 2020 à  son bureau : «  cette rencontre  est une expression  de dire aux noirs  Américains  que nous sommes de cœur avec eux , des personnes luttant contre le racisme , particulièrement  les noirs des USA »  déclare-t-il en poursuivant qu’ils échangent avec la jeunesse mise en exergue, sur le thème : ‘’c’est quoi le racisme ‘’? .et pouvoir en sortir des effets négatifs  et voir comment en trouver des solutions pour faire avancer les choses. Ce scientifique de la haute pointure a souligné que, le racisme c’est  une distinction des races. La race, elle-même, c’est  le fait qu’on considère qu’une personne soit noire, rouge, jaune, blanche  ou métisse. De ce fait l’on tient compte de l’aspect d’une peau d’un individu  a martelé notre source.

Le racisme n’a que des méfaits

Cette situation donne une connotation négative  de la considération d’une race donnée. Ici, un groupe des gens peut se considérer supérieur par rapport à d’autres. C’est la raison pour laquelle, Dady Saleh soutient que le racisme ne pourra donc éradiquer  complètement, d’où l’importance de vivre avec ce mal dans la société  et de voir comment le diminuer  petit à petit : «  même pour certains blancs comme Utlaire   qui pensait que sa race blanche était supérieure à d’autres blancs, ils se distinguaient, qui sont plus blancs que d’autres ? Et mettent en cause le métissage » explique-t-il en ajoutant que,  cette manière de voir les choses appelle à la stigmatisation.  En effet, avant l’indépendance de beaucoup des pays Africains, plusieurs études révèlent que,   le dénominateur commun du colonialisme, c’est le racisme et signifiant ainsi que ‘’ tout noir,  a été un sous homme’’. Et ceci a fait à ce qu’il soit minimisé et considéré à une marchandise  déportait en Amérique comme en Europe pour des travaux dures et sans être payés comme s’ils étaient des bétails : «  un homme noir ne devrait pas s’assoir avec des blancs moins encore manger avec eux sur la même table, le cas des joueurs Africains sur le terrain. On leur lance des cris les qualifiant aux signes, c’est du pire racisme » se désole-t-il. Dans sa conclusion le Professeur Docteur Dady Saleh a informé ses interlocuteurs que, tous les blancs ne sont pas également des racismes qu’on peut le croire. Il y a des exceptions  qui malheureusement font la règle dans ce mal qui ronge la nouvelle société mondiale. Il a soulevé par exemple le cas  de certains blancs qui ont accompagnés les Noirs Américains  pendant les manifestations sur la mort de George Floyd et ont dénoncé  cette pratique  rétrograde. Le Président de l’AJPC a conclu que,  leur lutte est d’enseigner aux jeunes qu’il n’y a pas une race superieure à l’autre. Le racisme étant qu’un fait de la société, il ne peut etre éradiquer que par la société en modifiant la loi. Une loi qui doit être punitive contre toute personne raciste devra etre en vigueur.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.