Now Reading:
RDC/Kinshasa : Etienne Tshisekedi wa Lumumba, l’un des pères de la démocratie
Full Article 3 minutes read

RDC/Kinshasa : Etienne Tshisekedi wa Lumumba, l’un des pères de la démocratie

Vers les premières années de l’accession à l’indépendance de la RDC, qu’Etienne Tshisekedi Wa Lumumba  va marier  sa vie à celle de la politique Congolaise.  En 1960, il a encore  28 ans d’âges, Etienne Tshisekedi devient l’adjoint du ministre de la justice du Congo et cinq  après, il va devenir le titulaire  de ministre de l’intérieur en 1965.  A cette période,  encore trop jeune, il occupe le poste de Recteur de l’ENDA (en 1961-1965) Ecole Nationale  des Droits et d’Administration.

Il a marqué l’histoire du pays

 Etienne Tshisekedi va collaborer en 1967 à la rédaction de deux documents très importants du pays notamment le manifeste de la Nsele qui inspire,  plus tard Mobutu à  la création du parti unique, parti Etat Mouvement Populaire de La Révolution MPR et aussi, la première constitution du pays, celle de Luluabourg. En 1980, le président national de l’UDPS  critique dans une lettre avec 12 autres de ses collègues députés nationaux, la gestion du président Mobutu  contre ce pays. Une lettre qui sera intitulée ‘’ lettre ouverte de 13 parlementaires’’. Etienne Tshisekedi wa Lumumba a été  né à Kananga au Kasaï Occidental  en 1932.

Il fait partie des premières élites

Il a été le tout premier diplômé en droits du Congo en 1961, ce grand homme a aussi marqué l’histoire de la RDC  pour le nombre  de fois nommées premier ministres, trois fois au total et pour des courtes  durées  dont un mois et deux jours en 1991,  sept moi et onze jours  en 1992-1993 et sept jours seulement en avril 1997. Autre raison qui a marqué son histoire brillante, c’est le fait qu’il est resté opposant de tout son vivant sur terre.

Opposant politique  jusqu’à sa mort

Donc depuis les années 1980 jusqu’en son décès. Etienne Tshisekedi avait participé à la présidentielle qu’une seule fois, c’était en  novembre 2011. Une élection qui ne jamais reconnu  l’avoir perdu. Un mérite  que nous mettons dans les annales du feu président de l’UDPS, disent les analystes, il est resté de son vivant, l’opposant le plus farouche et le plus  constant dans ses positions  et aussi , la personnalité politique nationale qui a beaucoup contribuer  à l’avènement de la démocratie  en République Démocratique du Congo. Certains  analystes  affirment par ailleurs que,  le roi de Limeté jouait des temps en autres au jeu du pouvoir pour selon eux,  ses propres intérêts égoïstes. Cette allégation nous  ouvre des questionnements pour nos prochains reportages.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.