Now Reading:
RDC: Hon. Jean –Batiste Kasekwa : « L’insécurité à l’Est de la RDC est une conséquence grave du manque d’encadrement et de réinsertion des démobilisés
Full Article 3 minutes read

RDC: Hon. Jean –Batiste Kasekwa : « L’insécurité à l’Est de la RDC est une conséquence grave du manque d’encadrement et de réinsertion des démobilisés

Le Député National Jean Batiste Kasekwa est arrivé à Goma ce jeudi pour communier avec sa base électorale. A cet effet, il organise une activité ce Jeudi 05 Mars 2021 dans la salle Full Gospel de  Goma  afin   de les rendre compte de la situation politique de l’heure.  Jean Batiste Kasekwa va parler aussi de l’insécurité ses conséquences graves et ses pistes de solutions.

l’honorable JB Kasekwa fait le point à la presse de Goma

 

«La situation sécuritaire dans la partie Est  de la République Démocratique du Congo devra  préoccuper au plus haut niveau les dirigeants congolais». C’est l’interpellation émise par l’honorable  Jean-Baptiste Kasekwa, député national élu dans la  ville de Goma au  le compte du parti  politique ECIDE, parti cher à Martin Fayulu Madidi. Il l’a dit ce jeudi 4 mars 2021 lors de  son arrivée à Goma  où il est venu  en vacances parlementaires afin de rencontrer  les préoccupations de ses électeurs   et chercher comment proposer ensemble des pistes de solution.il est devant les chavaliers de la plume de Goma

Il appelle à la réaction des autorités

 

A  la question de l’insécurité qui écume  la province et cette ville en particulier dont également   le tronçon routier Goma-Rutshuru où des  convois  de l’armée et celui du PAM ont été la cible des  attaques  des hommes armés non autrement identifiés et qui a conduit tour à tour à la mort de l’ambassadeur d’Italie, de son garde du corps, son chauffeur ainsi que de l’officier de l’armée congolaise, auditeur  militaire de son rang ,  Jean Batiste Kasekwa  répond à ces termes : «  les autorités congolaises doivent agir, en toute urgence pour mettre fin à cette situation » déclare-t-il. Pour cet élu, la question sécuritaire de l’Est est de moins en moins considérée par ceux qui dirigent le Congo. C’est ce qui fait, selon le Député National Kasekwa  qu’il y ait un grand nombre de morts enregistrés dans ce coin : « Comment comprendre que depuis 2019, les jeunes gens ont volontairement quitté les groupes armés, pour montrer qu’il est possible d’éradiquer totalement ces groupes de manière pacifique, mais ces jeunes qui ont répondu à l’appel des FARDC sont retournés dans les mêmes groupes de car, deux ans après, le changement qu’ils espéraient n’est pas arrivé », a-t-il fait savoir.

Ces jeunes peuvent devenir des bombes à retardement

 

Poursuivant, le Député de l’ECIDE a souligné que « ces jeunes délaissés deviennent une menace sérieuse pour la nation tout entière, s’ils décident de regagner les groupes armés qu’ils ont volontairement abandonnés ». Aussi, il a invité le futur gouvernement, d’accorder une priorité à la question sécuritaire dans la partie orientale et partout ailleurs, en RDC.

Norbert Mwindulwa

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.