Now Reading:
RDC: Encore l’honorable Josué Mufula met le Ministre Willy Bakonga sur une chaise électrique
Full Article 4 minutes read

RDC: Encore l’honorable Josué Mufula met le Ministre Willy Bakonga sur une chaise électrique

IL sort  de nouveau  de l’ordinaire. Pendant que plusieurs Députés Nationaux dorment dans leurs oreillers pendant cette période de COVID-19 , l’ un des meilleurs  élus de Goma,  l’Honorable Josué Mufula  a  soumis le Ministre  de l’EPST à une question  d’actualité  comme  il en a  l’habitude de le faire  avec d’autres acteurs du Gouvernement Sylvestre Ilunga. Il lui a interrogé   à propos de la matérialisation de la gratuité de l’enseignant qui pose problème ainsi que  la reprise des cours. Il a fait   ce 14 juillet encours à l’Assemblée Nationale  de Kinshasa à la satisfaction de tous les congolais.

lors du dépôt de l’un des travaux au bureau de l’Assemblée Nationale à Kinshasa, toujours au cœur des préoccupations de ses électeurs de Goma, l’Honorable Josué Mufula

Le Député Josué Mufula n’arrête pas de surprendre ses électeurs de Goma par ses prestations  hors-pairs. Il a  été une fois de plus  un Député National actif au vrais sens  du terme.  A cet effet,  l’honorable Mufula  a adressé une question d’actualité au ministre de l’enseignement primaire secondaire et technique, Willy Bakonga. Ça a été  au sujet de la problématique de la  gratuité de l’enseignement  de base  et la reprise des cours de l’année scolaire 2019-2020.  Dans sa lettre écrite  ce  14 juillet encours,  l’élu de Goma , Josué Mufula a  estimé  que : «  dans l’exécution de la gratuité de l’enseignement, le Gouvernement semble buté à plusieurs obstacles dont celui en rapport avec les enseignants non pris en charge. » remarque-t-il  et de continuer que :  «  Pour matérialiser Ia gratuite de l’enseignement de base  évoquée dans Ia Constitution de notre Pays,  dans  son article 43, le Gouvernement National de la RDC s’était engagé à rendre effective  la dite  gratuité à travers le plan d’action pilote par votre Ministère » a-t-il insisté. Cependant, la mise en œuvre de ce programme semble  buter à plusieurs obstacles et défavorise ainsi  certains acteurs de ce secteur notamment les enseignants non pris en charge par l’Etat avons-nous lit  dans la correspondance du Député National  Josué Mufula  à Willy Bakonga.  L’élu de Goma, Josué Mufula a  exprimé aussi  ses inquiétudes à propos de la “suspension sans espoir de reprise des Cours   de l’année scolaire 2019-2020 suite à l’état d’urgence sanitaire décrété par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Un  interrogatoire s’en est   suivi au Ministre Bakonga

  Il a alors   fait savoir au Ministre de l’EPST que  les questions ci-après : « Quand est-ce que les nouvelles unités (N-U), les non-payés (NP) deviendront autrement les nouveaux payés (NP)? Vont-ils continuer à enseigner les enfants des autres pendant que les leurs ne vont pas à l’école ?  En termes d’investissements, combien d’écoles ont déjà été construites dans le programme 100 jours prônés par le Chef de l’État,   précisément où ? »  et   de continuer que : «    Bientôt sera la fin de l’état d’urgence sanitaire et la reprise des cours pourra relativement être effective. Quelle sont les dispositions déjà prises par le gouvernement pour protéger les écoliers ainsi que leurs éducateurs contre la COVID-19 ? » S’inquiète-t-il en lieu et place des enseignants. Il faut dire que,  le ministre Willy avait  au mois de juin dernier, répondu à une question orale avec débat lui adressée par la sénatrice Isabelle Kabamba. Elle portait notamment sur la politique du gouvernement dans la gestion des infrastructures scolaires avec l’avènement de la gratuité de l’enseignement qui selon elle,   a causé un surnombre  d’enfants dans les classes. Josué Mufula  en a fait  la préoccupation de ses électeurs enseignants, la tienne et ne jure qu’en obtenir  une réponse favorable   à  sa question en faveur  de   milliers des Congolais. Interrogé,  les enseignants de Goma   ont salué  la prestation  de leur élu qu’ils coïncidèrent  d’avocat  du peuple. Un haut parlers des sans voix ont-ils affirmé à nos micros.

 Ses  électeurs lui restent reconnaissants

 Mabonge François, Enseignant de son état félicite le Député Mufula : «  ils sont peu, si pas deux  comme Député Nationaux élus de Goma qui demeurent actifs, combattifs  et tous sont les plus jeunes de nos Députés  élus de Goma » reconnait-t-il en remerciant Josué Mufula  sur ses actions au niveau de la chambre basse du Parlement qui  sont  toutes en faveur  de ses électeurs.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.