Now Reading:
OMS RDC-Goma : Suite et fin de la réunion transfrontalière contre la Maladie à Virus Ebola
Full Article 4 minutes read

OMS RDC-Goma : Suite et fin de la réunion transfrontalière contre la Maladie à Virus Ebola

Les travaux sur le renforcement de la surveillance épidémiologique et renforcement de la  collaboration entre  les  pays transfrontaliers de la RDC  ont pris  fin ce 15 Août 2019 à Goma.  Les participants ont  parvenu à dégager  quelques recommandations  pour mettre fin  à la maladie à virus Ebola. Les autorités ont émis les vœux de voir  que  ces résolutions soient mises en application afin d’éradiquer et prévenir  Ebola entre ces pays. L’OMS a soutenu ces travaux techniquement  et réitère   séance tenante  son appui sans relâche  à la satisfaction de tous.

les participants emballent leurs affaires à la fin de la réunion à l’hôtel Cap Kivu à Goma

Il a suffi deux jours des travaux instances pour  que,  les cinq pays qui partagent  les frontières  communes avec la RDC  notamment le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda, le Sud Soudan et la RDC puissent  avoir chacun,  un plan d’action pour riposter et limiter la propagation de la maladie à virus Ebola à leur point d’entrée. Chaque pays a eu un certains nombres d’engagements quant à ce et c’est  l’Organisation Mondiale de la Santé  qui  devra sous peu appuyer ces derniers dans la mise en œuvre de ces recommandations spécifiques obtenues  du 14 au 15 Aout en cours  à l’hôtel Cap Kivu de Goma.

Quelques recommandations obtenues

Ces recommandations sont notamment le partage d ’information entre ces pays voisins, ressources financières, techniques et humaines, mettre en place un système de surveillance dans chaque pays en temps réel  pour que dès lors qu’il y a un problème de santé publique, tous ces cinq pays transfrontaliers  soient au courant et font  le travail d’une manière collective afin  d’avoir des réponses  efficaces face à cette maladie déclarée un  danger de la santé publique a souligné  le Dr Mohamed Bashimbodji,  l’un des responsables de l’OMS  à Goma.

Il était important de les réunir

  Pour le Directeur Général de l’Organisation et de Gestion des Services et Soins de Santé  en RDC, Body Robert Ilonga,    est revenu  sur l’importance de ces deux jours de travail intense  réunissant ces pays représentés  et  ont permis aux participants d’échanger sur leurs pratiques respectives  en matière de préparation et de réponses aux urgences  de Santé Publique telles que ‘’ la Maladie à Virus Ebola’’. Ceci sous forme de présentation, suivie des débats houles  et sans tabou. Selon sa compréhension, il en a ressorti des bonnes pratiques enregistrées çà et là, mais également des limites des uns et des autres car liées aux contextes environnementaux et culturels variés dans  les pays auxquels ils évoluent. Mais il a remarqué la volonté commune de positiver cette démarche  afin d’aller de l’avant  dans la lutte contre Ebola. Il a relativisé ensuite  que les décideurs restent politiques en matière de la santé mais ils ont besoin des techniciens qu’ils sont pour les éclairer à travers l’élaboration de leur technique claire, pertinente et surtout compréhensible afin de les susciter à prendre des décisions politiques rapides  reposant sur des bases factuelles et techniques.

C’est la fin qui justifie le moyen

  Appelé à clôturer  officiellement ces assises de Goma, le Ministre Provincial Christoph Ndibeshe  a  rappelé à ses hôtes que, c’est la fin qui couronne l’œuvre a dit selon lui Maurice Grevisse.  Après deux jours d’attentions particulières, des disciplines, d’écoute, d’engagement pour la mise en place d’un mécanisme pour éradiquer Ebola  et renforcer  la surveillance épidémiologique  dans les provinces d’Ituri et du Nord-Kivu ainsi que  les points d’entrées frontaliers, mais surtout renforcer la collaboration transfrontalière entre  ces pays précités. A en croire  ce responsable politique, ils ne peuvent pas en arriver là sans le concours de tous ces pays frontaliers  de la RDC.  Il a souligné  qu’il reste très rassuré que les mesures obtenues dans ces discussions scientifiques et professionnelles seront mises en pratique car pour lui «  vouloir c’est pouvoir ». Il  a conclu son allocution  en appelant les concernés à éradiquer Ebola  comme une seule nation avec l’appui technique de l’OMS «  je ne saurai clore mon mot sans féliciter et  remercier les organisateurs dont  l’OMS et d’autres agences des Systèmes des Nations Unies pour le souci d’éradique la Maladie à Virus Ebola et renforcer la surveillance épidémiologiques aux points d’entrées de nos frontières communes et cette collaboration transfrontalières  » a-t-il insiste.

Rachel Kazingufu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.