Now Reading:
Nyiragongo : la présence des sujets Burundais fait peur vendre ; mais le Gouverneur de province rassure ses concitoyens
Full Article 3 minutes read

Nyiragongo : la présence des sujets Burundais fait peur vendre ; mais le Gouverneur de province rassure ses concitoyens

La présence des plusieurs familles ressortissant du Burundi inquiète plus  d’un congolais et  suscite un questionnement.  Cette  présence des sujets Burundais sur le sol de la RDC a été posée sous –forme de question au gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Kasivita  la semaine dernière. C’était  lors de la rencontre  que,   le chef de l’exécutif provincial a eu avec les étudiants de toutes les institutions  académiques de la ville de Goma.

 Le Gouverneur Carly Nzanzu  a confirmé cette information  et rassure cette population que : «  les services  compétents suivent cette question de près afin de déterminer leur statut tout en appelant la population a être vigilante » a-t-il insisté et de souligner : «  j’ai demandé à mon ministre de l’intérieur  et la Direction General de Migration  de  les identifier, de savoir comment ils sont entrés, avec quel document ? . Il  y a beaucoup de congolais qui vivent au Burundi et à ailleurs et ils ont un statut des réfugiés  et c’est de ça. » Déclare-t-il en précisent que, la population ne doit pas  regarder ces questions  avec le sentiment, mais plutôt  avec l’oïl du Droit International. Kasivita pense que,  si parmi eux, il  y a ceux-qui feront  des infractions, ils pourront être, poursuivis,  arrêtés  comme prévoit la loi et au degré même les expulser. 

La vigilance doit être démise

Le Gouverneur de la province a appelé ses concitoyens à la vigilance.  Il révèle que certains sont  dans le pays avec leurs cartes de CPGL et à ce titre, les congolais doit les considérer comme un visiteur régulier car sa carte n’a pas encore espéré la date  de son séjour ici. Au-delà  de cela, il faut qu’ils  aient leurs passeports pour avoir son visa  car dans une période de trois mois, ils sont considérés comme des migrants réguliers  et chacun de  nous doit être regardant sans pourtant les stigmatiser.  Il faut dire que, la société civile de Nyiragongo avait déjà exprimé  cette inquiétude il y a de cela quelques   semaines.

La population craint pour leur sécurité

 Leur crainte serait que ces familles Burundais installées dans leur territoire   sont arrivées successivement  et s’y installent pour de bon alors que la population locale ne maitrise rien sur leur statut, moins encore leur motivation. Ces familles des sujets Burundais sont installées en territoire de Nyiragongo depuis cela deux mois  et certains parmi-eux avaient  déjà passés  quelques semaines dans les quartiers Ndosho et Keshero.

Norbert Mwindulwa     

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.