Now Reading:
Nord-Kivu : Pour rendre plus efficace le système de santé congolais après la Maladie à Ebola ; UNPFA dote plus de 22 tonnes des Kits chirurgicales d’une valeur de 250 000 $ aux provinces
Full Article 6 minutes read

Nord-Kivu : Pour rendre plus efficace le système de santé congolais après la Maladie à Ebola ; UNPFA dote plus de 22 tonnes des Kits chirurgicales d’une valeur de 250 000 $ aux provinces

La remise des kits d’urgence dans le cadre de projet  de consolidation  de système des santés en RDC  après la maladie à Ebola. Cette activité a eu lieu  ce mardi 20  octobre 2020 au Gouvernorat de la province  du Nord-Kivu. Une signature du procès verbale  de la  remise a été effective entre le Gouverneur Carly Kasivita et  Le Représentant Résident du Fonds  des Nations Unies pour la population, le Dr  Senner Hounton cela, devant plusieurs partenaires humanitaires ainsi que la Société Civile. Désormais nos  hôpitaux affectés en ce sens ont des matériels chirurgicaux  de point  pour la prévention de la Maladie  à Virus Ebola.

signature des accords du projet entre le gouvernement provincial et UNFPA

 Après la crise humanitaire d’Ebola en RDC, il a été  impérieux de reconstruire les systèmes de santé d’un état touché  par une maladie si fatale  en passant par  la  consolidation de ses infrastructures de base afin d’être mieux outillés si une autre crise  parvenait  à  s’arriver.  D’où, la nécessité de ce  Projet d’appui  à la transition poste Ebola pour les communautés et zones affectées  par cette maladie. Elle   a été faite   par UNFPA  ce mardi au Gouvernement Provincial  du Nord-Kivu. Selon  le Représentant   Résident  de cette agence des nations Unies  au pays.

voici la représentation des concernés à ce nouveau projet

Le projet a un objectif précis

 Il bénéficie d’un financement SERF RAPID RESPONSABLE  EBOLA avec comme objectif de  renforcer la résilience entre les personnes et les communautés affectées par la maladie à virus Ebola  à travers  les interventions de santé reproductive  et de protection dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. AU côté de son objectif  principal, ce dit projet a d’autres six objectifs dont l’amélioration de nouvelles incidences  d’une méthode moderne  de planification familiale et l’utilisation des préservatifs  chez les personnes guéries d’Ebola et  conjoints, il va améliorer aussi l’offre rapide et la prise en charge  des accouchées  et de nouveaux nées  dans les formations sanitaires  ciblées,  améliorer la prise en charge syndromique  des cas d’infection sexuellement transmissible , améliorer l’offre multisectorielle  de prise en charge  des violences sexuelles , améliorer la participation communautaire  des mécanisme d’atténuation  des risques en matières des violences basées sur les genres  ainsi que prévenir et assurer  des cas d’exploitation  et abus sexuels.

Les Kits en image

Ses spécificités  visées

 Au- delà de ces objectifs cités ci-haut, il vise  des résultats bien déterminés pendant une période de 18 mois. Ce projet a commencé depuis le 18 mai 2020 et  devra finir à 2021.  A son terme, l’UNFPA veut atteindre ceux-ci : 14 450 nouvelles acceptantes d’une nouvelle méthode de contraception y compris les survivants d’Ebola, qui devront être recrutés dans les zones de santé affectés par Ebola. L’offre de service de santé sexuelle et  reproductive  y compris des adolescents et jeunes dans les 24 centres de santés  ciblés  devront etre améliorés. 242 femmes et filles  devront avoir accès aux services vitaux de gestion des cas de Violences Basées sur les Genres  selon leur souhait dans les points  et   de prestation des services spécialisés et  dans les communautés  et offrant ainsi des services complémentaires. La participation de la communauté au travers des services de sensibilisation et d’atténuation des risques  en matière de VBSG  devra etre renforcé. La protection contre l’exploitation  et abus sexuels au terme de ce dit projet  doit etre également renforcée.  Ce nouveau projet pour consolider le système sanitaire  de l’état congolais est mise en œuvre dans la province du Nord-Kivu et  celle de l’Ituri.  Dans ces provinces citées, 24 zones de santés  vont bénéficier des interventions   d’une manière continue de ce projet. 17 zones  de santés au Nord-Kivu sont concernées  dont 52 aires de santés  de formation sanitaires qui son la cible de UNFPA tandis que pour l’Ituri,  7 zones de santés avec 22  airs  de santés ciblées.  Au chapitre de partenariat de ce projet, une collaboration  et partenariat avec les Divisions de la Santé, le Programme National de Suivi   des personnes guéries de la maladie à Virus Ebola et du Programme National de Santé de Reproduction, les  Organisations Non Gouvernementales  ont été sélectionnées pour la mise en œuvre  des activités du projet sur le terrain. C’est les cas du Programme pour la Promotion de Santé Primaire en sigle  PPSP, Hope in Action, la Solidarité Féminine pour la Paix  et le Développement en abrégée  la SOFEPADI.  Ses volets d’interventions sont notamment  la Santé de la Reproduction, la planification Familiale.  Prévention et Réponse aux Violences Basées sur les Genres  ainsi que la Prévention et Réponse  aux abus et exploitation sexuelle.  Notre  source de préciser que,  pour la Santé de la Reproduction et les Violences Basées Sur les Genres,  les interventions sont focalisées dans les zones de santé  couvrant les sites de suivi   se trouvant dans cinq zones de santé dont  Beni, Mabalako, Komanda, Mambasa et Katwa.

après la signature

Voici les sites ciblés par UNFPA

  Par ailleurs,  pour la planification familiale, cinq sites de suivi  sont aussi concernés pour des personnes guéries de la Maladie à Virus Ebola  , il s’agit de  l’Hôpital Provincial du Nord-Kivu, l’hôpital Général de  Beni,  le Centre de Santé de Référence de Mangina , la Clinique Universitaire de  Butembo, l’Hôpital Général de Mambasa y compris 19 autres zones  de santés dissimilées  dans la région et ont été touchés par la Maladie à Virus Ebola. Il faut dire que, depuis le mois de mai  dernier,  le  mois par le quel ce projet a  débuté ,  quelques réalisations ont été enregistrées à son actif  , c’est  par exemple  l’activité de renforcement multisectorielle  des capacités des prestataires de santé dont 100 acteurs pour la prévention  et réponse VSBG  ont été formés,  96 relais communautaires   ont été recyclés  en matières, 80 prestataires pour l’offre  de service de la planification familiale  ont passé à une remise en niveau , 34 assistants psychosociaux  n’ont été du reste, 32 prestataires en gestion de clinique  et 30 pères éducateurs  ont passé à l’école du savoir en la matière. La distribution des kits  de dignités s’est  déjà déroulé en Ituri, l’appui institutionnel au fonctionnement  des unités de prévention et lutte contre les violences sexuelles de deux escadrons  de la PNC  du Nord-Kivu et de l’Ituri   a été également effectif. Ce projet  projette à l’avenir  dans le cadre d’amélioration de la Santé de la Reproduction, une remise de ses Kits de dignité qui a été faite ce mardi à Goma  permettra la poursuite des activités  notamment l’assurance de l’offre de service  holistique et gratuite dans l’ensemble de 24 zones de santés, qui sont la cible de UNFPA et la prise en charge des personnes affectées sera effective en vue de renforcer la résilience.  Un projet financé à la hauteur de 250 mille  de dollars Américains  pour ces deux provinces a été salué par le Gouverneur de province Carly Nzanzu Kasivita.Norbert Mwindulwa    

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.