Now Reading:
Nord-Kivu : L’on s’en chemine vers la vraie délimitation de la ville, territoire de Beni et la commune de Mangina
Full Article 3 minutes read

Nord-Kivu : L’on s’en chemine vers la vraie délimitation de la ville, territoire de Beni et la commune de Mangina

Les  élus provinciaux du territoire de Beni reviennent  du terrain  ce 03 décembre 2020. C’est pour participer comme des témoins oculaires à la délimitation  de la ville de Beni et son territoire y compris la commune de Mangina. L’honorable Professeur Anselme Kitakya a été de la partie  et a tenu à éclairé la lanterne  aux journalistes lors de son atterrissage à l’Aéroport International de Goma.

Selon, le Député Anselme Kitakya,  il a fallu deux jours des travaux intenses  des activités  de descente sur les  terrains  et cela leur ont permis de constater des zones où les limites sont flous : «  cela le point de désaccords entre les limites  de la ville et territoire de Beni  » déclare-t-il. Cet élu de Beni, très actif dans les activités  du terrain soutient qu’ils ont essayé de confronter plusieurs sources en faisant la triangulation, il   n’y a pas la divergence des vues, mais pour certains points. Mais pour d’autres , il y a de sérieux problèmes : « par contre la toponymie ou les noms des villages n’ont pas été  bien notés dans le décret créant  la ville de Beni, il en est autant pour  la commune rurale de Mangina et des zones des confluences  des rivières qui ont été mentionnées  sur le décret  , mais sur les  terrains,  ces zones de confluences n’ y se trouvent pas  entre les différentes rivières mentionnées dans ce décret »  constate-t-il.  

L’apport des experts plus que nécessaires

 L’Honorable Anselme Kitakya  souligne pour aller de l’avant dans cette démarche, ils se sont référés  à la technicité de l’Institut National Géographique ensemble avec les experts de l’Université Bilingue du Congo. A cet effet, l’élu de Beni, l’honorable Anselme Kitakya  pense que  ces divergences des  point des vues seront levées, mais est-il vrai que, c’est une première,  réalisée  dans cette démarche des élus. Il propose à ce sujet que le décret dont on parle ici soit révisé.  A ce niveau ceci suppose un avis des différentes autorités  qu’au niveau provincial que local.  Ce lot d’amendements ensuite devrait être apporté  à l’autorité qui a appris  l’acte  en vertu de la théorie de l’acte contraire.  Les élus de Beni ville et Territoire sont sur ce coup,   à ce niveau supposent ce travail  comme un chantier.

Il faut des ajouts dans leur démarche

Il faut que des éléments  leur soient fourni afin d’avoir l’avis de l’Assemblée Provinciale : «  nous pensons remonter la décision à l’autorité qui  a pris la décision de créer la ville de Beni et la commune de Mangina » explique-t-il. Cet élu conseille à d’’autres villes créent  dans des contextes assez particuliers   à l’époque par exemple où la partie Est de la RDC a été déconnectée de celle  de Kinshasa, des décisions ont été prises pour avoir des villes, mais les limites restent flous. Au –delà  de ces questions  liées à l’aménagement urbain  ou du territoire.  Le Professeur Anselme Kitakya   soutient qu’une ville c’est aussi sa viabilité, ses routes, ses infrastructures sociales et économiques. Le début ne fait  que commence pour ces genres des travaux.  Ces élus espèrent avoir  à la fin de ces travaux ,  un aménagement  de l’espace à la fois urbain et  territorial  de la province du Nord-Kivu.

Norbert Mwindulwa   

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.