Now Reading:
Nord-Kivu : L’Editeur Papy Okito, transféré à la Prison Centrale Munzenze
Full Article 4 minutes read

Nord-Kivu : L’Editeur Papy Okito, transféré à la Prison Centrale Munzenze

Après ses 48 heures de  détention préventive  dans le cachot  du Parquet des Grandes instances de Goma, l’éditeur du Journal et Site d’information Echo d’Opinion a été  transféré  manu militari à la Prison Centrale Munzenze. Papy Okito est accusé par Nelly Mbangu Lumbulumbu, l’épouse du Vice-président de l’Assemblée Provinciale  d’  injures publiques et insultes contre sa personnalité. Papy Okito n’est pas le seul, d’autres journalistes sont  dans le collimateur de la justice pour le même fait.

L’éditeur Papy Okito passe  sa première nuit dans la Prison Centrale  Munzenze. Tout a  commencé par un commentaire posté  sur la page Face book de l’éditeur  du Journal Echo d’opinion.  Dans  ce texte, papy Okito  informe avec réserve  qu’un operateur économique de la place  serait cité   parmi ceux –là qui aliment la guerre interminable dans la partie Grand-Nord de la Province du Nord-Kivu. C’est notamment à Béni et Butembo.   Le Journaliste Okito avait même publié   son nom  sur sa page Face book  après quoi, les commentaires  pleuvant  de tous bords  dont celui de madame l’experte au Bureau d’étude du Gouverneur  Carly Kasivita  et épouse  de la 2e personnalité de l’Assemblée Provinciale au Nord-Kivu.  Les échanges  discourtois  s’en suivaient  entre les concernés, mais la goûte d’eau qui aurait  débordée  la vase,  serait  celle dire qu’elle serait pute et  le confrère aurait  des preuves qu’il pouvait mettre sur la place publique pour le prouver.

Okito a été aussi blessé

 Tout ceci car Papy Okito était aussi vexé  de son fort intérieur par son interlocutrice Nelly Mbangu  des  certains écrits mal placés.   Selon les sources proches de la plate forme des éditeurs, ce conflit avait déjà  duré plus de deux mois  et l’éditeur Papy Okito  vivait dans la clandestinité  pour échapper  à une arrestation  imminente de la part des services pénitentiaires.  Notre confrère sera cueilli  ce lundi 16 mars 2020 dans l’enclos du gouvernorat de la province  où il est allé répondre à un rendez-vous que le chef de l’exécutif Provincial  avait tenu avec les patrons des journaux  de  sa province afin de voir quelle sera la contribution de ces derniers  dans la recherche de la paix  et la cohabitation pacifique en province. Un  éditeur qui a été sur place nous relate le fait sous couvert d’anonymat : «  Okito  est venu  à ce rendez-vous manqué  et le Bureau de Nelly Lumbulumbu  fait un face à face avec celui de l’ancien conseiller du Gouverneur en charge de communication  et presse, Célestin Sibomana. C’est là qu’il a été vu et  la dame a appelé  le procureur pour dire que Okito est dans  l’enclos du Gouvernorat » explique-t-il en poursuivant  après 30 minutes, un homme en tenu civile est venu avec un mandat d’amener  contre Papy Okito.

Papy Okito a tenté de s’excuser, mais en vain

 Selon toujours notre sources, Papy Okito aurait présenté mainte fois  ses excuses les plus sincères à Nelly Lumbulumbu, mais sa bonne foi était en vain.  Certains des collègues de Papy Okito l’ont conseillé de ne pas aller immédiatement répondre à ce mandat d’amener, mais le Conseiller Sibomana leur ont rassuré qu’il ne sera pas arrêté, il doit seulement ouvrir son cœur et présenté ses excuses à la femme  du Chef. Curieusement Papy Okito sera  arrêté et transféré ce jour à Munzenze pour répondre de ses actes  disent les parties adverses sur des réseaux sociaux. Le Journaliste mis en cause est  aussi reconnu pour son franc parlé  et est aux arrêts pour injures publiques et insultes à la personne de Nelly Lumbulumbu. L’affaire reste donc à suivre.  Il faut dire que d’autres Journalistes sont dans le viseur du  Tribunal des Grandes Instances  de Goma afin de répondre  de leurs actes qualifiés de la diffamation.  Egalement  ils sont accusés  d’injurier publiquement  les élus nationaux  sur les réseaux sociaux. Ces derniers  vivent aussi dans le cache-cache.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.