Now Reading:
Nord-Kivu : Le SYNEP salue la mesure de la gratuité de l’enseignement et prévient sur son applicabilité
Full Article 2 minutes read

Nord-Kivu : Le SYNEP salue la mesure de la gratuité de l’enseignement et prévient sur son applicabilité

Les Représentants des écoles protestantes  et les membres des  communautés du Nord-Kivu qui organisent  ces écoles se sont réunis ce  31 Aout 2019 à l’institut Faraja de Goma  afin d’évaluer et  de prendre des mesures de précaution pour  la rentrée Scolaire  ce  mardi 02 Aout 2019 dans leurs différentes écoles. Ils ont salué la mesure de la prise en charge du gouvernement par la gratuite de l’enseignent et préviennent sur l’applicabilité d’autres accords.

 Ils ont pris acte de la décision gouvernementale  par rapport à la gratuité sur l’éducation de base donc de 1 année primaire jusqu’à la 8e année. En prenant cet acte, c’était l’occasion pour ces professionnels de faire   la restitution sur des mesures qui ont été prises par l’Intersyndical  à l’issue de la table ronde qui a été  tenue à Kinshasa le mois dernier. La ville de Goma  a été représenté par leur structure’’ le Syndicat National’’. A ceci, le professionnel de craie a profité de la présence des journalistes  ce samedi 31 Aout 2019 pour saluer la mesure  du gouvernement national, celle de supprimer  la prise en charge de la prime chez les parents en leur faveur.

Ils en disent plus

Leur représentant, Patient Rafiki, président provincial  du syndicat national des écoles protestantes  en parle plus «  le fait que le gouvernement prendra désormais  en charge les enseignants, c’est une mesure  salvatrice pour nous, néanmoins cette mesure sera observé à partir de mois de  septembre. Les enseignants  vont à ce sujet  voir ce qui sera fait quand à ce » explique-t-il  en observé attentivement si les non payés seront payés sur les listings. Ces enseignants soulignent qu’ils vont examiner si les non payés ne sont pas honorés et les postes à promouvoir, les frais de fonctionnements des écoles  n’ont plus  améliorés comme  dit la promesse, les enseignants pouvaient déclencher des démarches pour signifier à l’autorité qu’ils vont arrêter les cours.

Ils donnent du temps aux temps

Ces derniers disent être dans une phase d’observation  et garantissent de rentrer à l’école dès ce lundi 15 septembre 2019. Si le gouvernement ne tient pas sa parole, il n’y aura pas cours au mois d’octobre prochain  préviennent ces enseignants.  Par ailleurs, ils pensent que, les banques doivent faire preuve de retenu de leurs revendications  et les mettent en garde également

Patient Mahombi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.