Now Reading:
Nord –Kivu : le Prof Justin Haguma à la réclamation de Babingi : « la Communauté Babingi n’a jamais existé en RDC mais, il existe un sous clan de ce nom dans le territoire Rutshuru »
Full Article 4 minutes read

Nord –Kivu : le Prof Justin Haguma à la réclamation de Babingi : « la Communauté Babingi n’a jamais existé en RDC mais, il existe un sous clan de ce nom dans le territoire Rutshuru »

 La Guéguerre  des correspondances entre  la communauté Hutu, le sous-clan Babingi, l’Assemblée Provinciale, le Barza-intercommunautaire  , le Ministère Provincial de la Justice, droits humains, tourisme, culture, arts ainsi que  celle du digne fils  de ce territoire, le Professeur Docteur  Justin Haguma  sur une prétendue  existence de la Communauté dite ‘’ BABINGI’’  dans la chefferie  de Bwisha. Une réclamation qualifiée d’infondée  par l’histoire  politique de la RDC et  par  des dignes fils de ce terroir. Plusieurs témoignages révèlent qu’une guerre des communautés risquerait  de refaire surface sur  Rutshuru.  Les autorités, appelées à ne pas céder aux caprices d’un sous –clan au détriment des autres.

 Ces réclamations  d’identités prennent  des  tournures inquiétantes au Nord-Kivu. Celles-ci,   après plusieurs  correspondances  exposées sur  les réseaux sociaux et dont,  la communauté Hutu appelée  provocatrice et dédaignant l’existence de celle-ci dans le  Grand Kivu bien avant 1889,  souligne le prof. Dr. Justin HAGUMA.  Ces lettres sont des : «  Vice-président de l’Assemblée Provinciale  l’Honorable LUMBULUMBU MUTANAVA  N° : 106/CAB.PRES./D.C./ASS.PROV.N-K/2019 ; ayant un objet : notre indignation » insiste-il,  un  accusé de Réception ; la lettre du Ministère  Provincial de la Justice  et Droits Humains, Tourisme et Culture et Art, Me. KAMBALE LUFUNGULA Robert  avec comme identifiant N° : 018/CAB/MP.JST.D.H.TCA/NK/2020 ayant comme objet : «  votre intégration au sein de BARZA LA WAZEE INTERCOMMUNAUTAIRE  ». Cette  correspondance de BARAZA LA WAZEE N° : N/R :BW-NK.054/2020 du 18/01/2020 signé par son Premier Vice-Président Monsieur Joseph SIRIWAYO KAMBALE , comme objet : votre intégration ;  la correspondance du Professeur Justin HAGUMA MVUNGANYI et Docteur en Histoire Politique et expert des pays des Grands Lacs datant de 24 avril 2020 avec objet : mis au point sur la collectivité Chefferie de BWISHA ; la  lettre   de la  communauté dite . ‘’ BABINGI’’  datant de Réf : RDC/NK/TR/C. BINGI/08/2020 du 08 avril 2020 comme objet indignation : Réaction de la Communauté Babingi.

Les Babingi est un sous clan et non une communauté !

Selon les propos du Président de la communauté Hutu et ceux du Professeur Docteur Justin HAGUMA,cette communauté n’existe pas, mais plutôt un sous clan de la communauté Hutu appelé ABABINGI du clan  ABAKIGA de l’Ouganda qui aurait traverse  la frontière  venant ainsi   s’installer à MAKOKA, NYABANIRA, KITAGOMA, SHINDA… précise notre source. Concernant  le groupement de BINZA BUGANZA dont  le clan  BABINGI  fait allusion dans  ses réclamations, comme quoi,    être son patrimoine culturelle.  Cette communauté n’a jamais existait  et cela   depuis le  13ème siècle.   Ceux deux documents consultés l’expliquent  de cette manière : «  Il n y a jamais eu une corrélation entre les populations de BINZA-HUMULE (14ème siècle), BINZA-KIKOMBE (17ème siècle) et BINZA-BUGANZA (14ème siècle), car BINZA HUMULE était habité par les  ABAKINGWE »  éclaire-t-il en ajoutant qu’  avec un Chef de leur clan BIKAMIRO en provenance de l’Ouganda.  Ce même document  précise   par la suite que : «  BINZA-KIKOMBE lignée de BANYENZAKE, clan ABAGIRI du tribut HUTU en provenance RWANDA  et également BINZA-BUGANZA lignée de BUGANZA- KAGANZA du clan ABANYATUMBI en provenance du RWANDA ».

Des questions sont soulevées

  L’historien  politologue, Professeur Docteur Justin Haguma  et originaire du territoire de Rutshuru  se  pose plusieurs notamment celles de savoir,  Est-ce que l’Assemblée Provinciale et Conseil des Ministres provinciaux ont  un jour statué sur le cas de reconnaissance de la communauté BABINGI pour que certains membres de ces organes de la province écrivent en reconnaissant celle-ci ? ; Si oui, est ce que,  les modalités de l’enquête à  la matière a été respectée ? ; Et pourquoi les différentes correspondances des autorités et de sage ont  été signées par leurs  adjoints et non les titulaires ?  Car sont les constants de l’une de la communauté se voyant l’aisée dans cette procédure …?  Notre source de  prévenir  à ce sujet  qu’avec cet allure,  la province du Nord Kivu se préparerait à  une autre guerre communautaire et qui jusqu’à maintenant paye  cette manière de faire les choses.

Sédar KIBIRITI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.