Now Reading:
Nord-Kivu : Le Gouverneur Théo Ngwabidje reste confiant d’un retour plausible de la paix à l’Est de la RDC
Full Article 3 minutes read

Nord-Kivu : Le Gouverneur Théo Ngwabidje reste confiant d’un retour plausible de la paix à l’Est de la RDC

L’Est  de la République Démocratique du Congo,  longtemps victime des guerres en répétition depuis plus de deux décennies. Actuellement  ses autorités  fournissent beaucoup d’efforts et  espèrent  y  vivre  dans une paix  durable.  C’est  un constat  du Gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi qui pense  cette question nous concerne tous et pas une catégorie de la population.

 Il en a réaffirmé à la presse ce mardi 01 décembre 2020 à Goma lors d’un atelier  qui réuni sa province, celle de  l’Ituri et  du Nord-Kivu. Theo Ngwabidje Gouverneur de la province du Sud Kivu  participe dans un atelier de deux jours avec ses collègues pour afin  chercher  comment remédier au programme de DDRRR avec plus  de réussites. Il a  réagi ainsi  après une  séance de sensibilisation auprès des seigneurs des guerres qu’a effectué  dans le Sud Kivu  le ministre honoraire Justin Bitakwira,  il y a de cela quelques jours.

La sécurité est une affaire de tous

 Pour le Gouverneur Ngwabidje,  la sensibilisation concerne tout le monde : «  les  Autorités  que nous sommes, cela concerne aussi les autorités centrales, les notables mais aussi toutes les couches de la population et si on veut sensibiliser on n’a pas besoin de savoir qui l’a fait mais on a plus besoin des résultats positifs »  déclare-t-il.   Au dire de Theo Ngwabidje, les provinces du Nord-Kivu, du Sud Kivu et de l’Ituri sont les plus touchées par les problèmes de l’insécurité  et c’est pour cela ensemble qu’il confirme qu’ avec ses Collègues , ils ne cessent de se battre et partout où ils sont invités pour discuter sur cette question,  c’est une obligation pour eux d’y aller afin de voir comment dans la mesure du possible  y trouver une solution salvatrice : « Vous savez, cela fait des années que nous recherchons la paix ici chez nous mais nous espérons qu’on va la trouvée d’ici là mais c’est un long processus qui nous concerne nous tous. Avec mes collègues, nous avons implémenté une nouvelle approche qui est la démobilisation, désarmement et réinsertion communautaire » explique-t-il  et d’assurer  qu’ils  espèrent  que,  ces travaux vont appuyés ce programme qui sont parmi les nouveaux mécanismes de relever et réinsérer les ex combattants en vue d’une paix ici chez nous. A lui de conclure que,  la question de la prise en charge des démobilisés n’a pas été oublié  parmi les recommandations qu’il a pu formuler  et que les leçons, les limites et les défauts ainsi que les défaillances dont  la question de l’encadrement des rendus a été évoqués cela avec une très grande prudence. Il estime qu’ il est le temps de bien les encadrer et pas encourager ceux qui ont pris les armes contre la République à devenir  des officiers de haut rang.

Maradona Saleh

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.