Now Reading:
Nord-Kivu : Le Conseil Provincial de la jeunesse a commémoré la journée Internationale de la Jeunesse sous le fond des plaidoyers
Full Article 5 minutes read

Nord-Kivu : Le Conseil Provincial de la jeunesse a commémoré la journée Internationale de la Jeunesse sous le fond des plaidoyers

Ils étaient une centaine, des jeunes  leaders des différentes structures  se sont réunis  à la joie plazza  ce 12 Aout 2019  afin d’analyser leur situation afin d’adresser leur note de  plaidoyer aux décideurs pour que leur situation trouve des réponses. Ils ont énuméré leurs problèmes notamment l’insécurité, le chômage, la maladie à virus Ebola et autres doivent trouver des solutions durables.  Le gouverneur a salué la bonne volonté  de ces jeunes de vouloir avoir  un changement intégral  et leur a promis son accompagnement en leur  appelant à la créativité d’emplois.

 Ils ont estimés en formulant ces différentes recommandations au gouverneur de la province Carly Kasivita, ils seront en même de bénéficier  sur la transformation de l’éducation  de qualité à Goma en particulier et en RDC en général.  Cette transformation répond à juste titre à l’objectif de développement  durable  IV a souligné  Guy Kibira  Ndoole, Président  du Conseil Provincial de la jeunesse  parle de cette date phare pour les jeunes  «   le 12 Aout de l’année 2019, cette journée a été dédiée aux jaunes par la résolution du Conseil des Nations Unies pour qu’ils parlent des questions les concernant et voir comment ils peuvent  contribuer  pour atteindre les objectifs millénaires du développement durable »explique-t-il en poursuivant qu’ils parlent mêmement des questions rongeant leur vie quotidienne.

Une Journée des Nations Unies

 Dans cette journée les gouvernements des pays membres des nations unies  évoluent leur politique  d’encadrement des jeunes  car cette couche sociale représente démographiquement un taux important  de la population pour booster le développement d’un pays dans le monde entier. Cette a été commémorée au Nord-Kivu pendant que , cette province traverse des situations politiques et sociotechniques turbulentes  d’où  la nécessité de réunir  ces jeunes leaders des différents secteurs  de vie notamment  les jeunes vivant avec handicap, les scouts, les étudiants , les chrétiens , écrivains, musulmans , journalistes  et politiciens … afin d’analyser leur situation.

Ebola n’a pas été oubliée par les jeunes

Des questions de l’heure ont aussi été touchées, c’est le cas de la maladie à Virus Ebola qui a été expliquée par un jeune médecin, Docteur Crispin  à ses pairs. Ce dernier est revenu sur les conséquences graves de cette maladie, sa résistance suite à la politisation de cette épidémie par certains politiciens véreux et la nécessité de voir comment riposter contre Ebola au Nord-Kivu, il en dit «  chers concitoyens , Ebola est réalité, elle décime des milliers de nos compatriotes et nous aussi nous ne sommes pas épargnés , c’est pourquoi nous devons prendre des précautions et respectés sérieusement  les consignes d’hygiène que nous recommande l’OMS » insiste-t-il en poursuivant que sa propagation  évolue du jour au jour car commencée à Beni  précisément à Mangina, via Butembo et aujourd’hui Ebola a déjà tué plus d’une personne à Goma. Inaniment, ces jeunes leaders de Goma ont compris  la pertinence  de cette réunion  et ont promis d’apporter leur contribution  à la base communautaire  afin de faire bloque à la maladie à Virus Ebola. Pour le Président  du CPJNK, Guy Kibira  le thème pour cette année est «  transformer l’éducation s », pourtant  la jeunesse de sa province a toujours réclamé  le respect de la constitution sur la gratuite à l’école primaire, en ce jour de commémoration, il informe que, les jeunes ont gagné cette lutte car bientôt  le récemment  de ces écoliers vont débuter partout en RDC pour que ces textes légaux soient mis en application effective cette année scolaire 2019-2020.Ces activités se sont déroulées simultanément  dans des différents territoires du Nord-Kivu notamment à Beni,  Walikale, Rutshuru, Masisi , Lubero et la ville de Butembo. Ces jeunes leaders ont fini leur démarche au gouvernorat de la province du Nord-Kivu. Ils sont allés voir le Gouverneur Carly Kasivita  pour lui déposer leur mémo afin que leur situation  puisse changer par la contribution de la politique des nouveaux décideurs  à la tête de l’exécutif provincial.

Le gouverneur promet  son soutien

 Prenant la parole, le Gouverneur Kasivita a salué leur volonté  de vouloir  changer les choses  en les promettant de tout faire que la situation des jeunes de sa province puisse s’améliorer tant soit peu. Il  les  appelé à être créateurs d’emplois  car selon lui, il ne connait pas un pays  au monde qui s’est développé seul par le secteur public. L’apport des acteurs privés  peut diminuer le chômage des jeunes ainsi se répercuté  dans l’amélioration de la  sécurité et du développement de la province  «je ne connais pas un pays qui a développé son économie en payant seulement les  impôts.  Les pays qui se sont développés ont raisonnés comment créer de la richesse car l’état n’a pas comme objectif principal, le business » déclare-t-il sagement  en soulignant qu’il faut se dire la vérité au Nord-Kivu  car cette province a des potentiels, mais les contextes environnementaux et socioéconomiques ne les permettent pas d’avancer de l’avant.  Il a avancé le cas du contexte sécuritaire qui est un handicap pour le développement de sa province. Le gouverneur Kasivita a donné l’exemple de Rutshuru qui a profité le courant de Matebe, mais aujourd’hui personne ne peut investir  dans ce territoire en craignant les enlèvements ciblés des bandits et cela  handicape plusieurs secteurs dont l’Hôtellerie, le transport, le fixer… « Tous investisseurs ont peur de venir à Rutshuru car on va kidnapper ses travailleurs et lui faire de chantages afin de lui rançonner. Conséquence  tout monde hésite pourtant ce sont les fils du terroir qui entretienne  ce climat morose » explique-t-il en les appelant à la sensibilisation  de ceux –là qui le font  d’abandonner cette sale habitude pour l’émergence de la province. Carly Kasivita  a promis  de soutenir  la jeunesse du Nord-Kivu  au niveau des moyens  de bord que détient  sa province à la satisfaction  de ces derniers.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.