Now Reading:
Nord-Kivu : le Chef de Division de Trans.Com. , Aimé Muhindo Katsuva, Accusé de corruption et de détournement
Full Article 5 minutes read

Nord-Kivu : le Chef de Division de Trans.Com. , Aimé Muhindo Katsuva, Accusé de corruption et de détournement

Les mouvements citoyens et les militants de   l’UDPS ainsi que  l’Agence Nationale de Lutte Contre la Corruption ont organisés  une marche pacifique couplée d’un sit-in  ce mardi 4 février 2020 pour exiger l’arrestation immédiate de Chef de Division Aimé Muhindo Katsuva.  Ils se disent choqué de voir que  ce responsable trafique certains  documents des valeurs et les vendent même si  cela n’est pas à sa compétence.

les manifestants sont devant le bureau de la Division des Trans.Com. au Nord-Kivu en exigeant l’arrestation immédiate du responsable No 1

Les  mouvements citoyens   Amka Congo, la Lucha et  Filimbi  et l’UDPS  Goma  scandaient des chansons ‘’ non à la corruption et au détournement des deniers publics’’. De centaines des gens ont envahi   ont été les  rues  de Goma  pour dénoncer et  exiger l’arrestation   du Chef de Division de Transport et voies de Communication au Nord-Kivu  sans autres formes de procès.  Ils disent avoir détenir  des documents  constituant les pièces à conviction pour faire coincer l’incriminé Chef de Division au Transport et voies des Communications. Pour eux,  ceci  s’inscrit dans le programme de la lutte contre les antivaleurs. Un programme  instauré  par le Chef de l’Etat,  Félix Tshisekedi  dont la corruption en fait partie. Alain  Ambombo,   le Responsable de l’Agence Nationale de Lutte Contre la Corruption , une structure  crée par la Présidence de la République, en période d’essaye  en explique : « la corruption  donne une très mauvaise image de notre pays à l’extérieur et fait perdre à la caisse de l’état  par  des millions de dollars  Américains »  déclare-t-il en soulignant qu’ils sont là pour attendre la police afin qu’elle arrête immédiatement  le Chef de Division car il fabrique des documents de Fonds National  d’Entretient des routes,  des permis de conduire nationaux  et autres et les vendent  au su et vu de tout le monde. Il a qualifié cet de faux et usage de faux.

le Répsentant des mouvements citoyens soutient l’action de lutte contre la corruption à Goma

Cette division était dans leur viseur  

 A en croire un autre militant non violant, le choix de la Division Provinciale des Transports et voies de communication n’est pas un fait du  hasard mais ceci  vient après plusieurs investigations montrant les  cas de détournement des fonds perpétrés  par KATSUVA Aimé, Chef de Division en personne, l’impression des documents parallèles comme le permis de conduire et d’autres documents.  Ils soutiennent que , chaque année, ce responsable étatique organise des manœuvres  dilatoires pour percevoir des taxes illégales estimés à des millions  des dollars Américains.  Cet état de chose ne permet pas à la province de réhabiliter ou construire  ses routes  en étant de  délabrement total.  Les organisateurs  de ces activités pensent que, c’est une action  avant-gout ajoute Sinzahera Jack   : «  nous sommes dans la phase pédagogique qui passe par la  sensibilisation  populaire  sur des méthodes que nous allons nous en servir pour démanteler ces criminels économiques » insiste-t-il en poursuivant que,   nous devons tous combattre pour l’honneur de notre pays.  Il appelle tout le monde à accompagner la vision du  Président de la République qui selon  est contre la corruption. Ils ont  une plainte à déposer à  la justice pour dire à ses spécialistes de faire attention dans la manière dont ils vont instruire le dossier en phase pilote du Chef de Division aux Transport en province du Nord-Kivu.

ils ne jurent qu’à l’arrestation du Chef de Division des Transport et Communications au Nord-Kivu

 Certaines personnes veulent le chaos au pays

La formule de la  gouvernance  actuelle  du  pays est quelque peu mystérieuse car elle  ne permet pas la traçabilité, ni la transparence dans la gestion.  D’un côté,  il y a certaines personnes qui veulent l’échec, le chaos, les catastrophes et alors le 1er citoyen de la RDC en est conscient car il est en train de créer des services qui vont amener des reformes pour booster  le changement afin que ,   le développement de notre  nation soit au rendez-vous.

Par contre Aimé Dunia,  membre du mouvement citoyen Amka Congo soutient  notre pays ne se développe pas à cause de ce grand fléau qui tue à petit feu notre tissus économique parce que,  certains agents de l’état travaillent pour leurs intérêts propres en  lieu  et place  de travailler pour le bien être  de toute la nation se désole-t-il. Et un autre activiste de Droits de l’homme d’affirmer qu’ils sont : «  les yeux et les oreilles de l’état,  notre chef de l’é tat ne peut pas être partout au même moment c’est pourquoi, nous devons dénoncer tous les maux rongeant notre société en accompagnant sa vision ». Insiste-t-il en poursuivant  que,   le changement que  tous les congolais attendent  ne viendra pas d’ailleurs mais, plutôt  de la population. Ils ont donc tous les droits à  dénoncer  toutes les antivaleurs en organisant des marches pacifiques  garanties par  la Constitution de la RDC dans le but  d’espérer à un meilleur  futur.

Guellord Risasi   r

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.