Now Reading:
Nord-Kivu : La mort de Venant Tshipasa ; Norbert Kantitima perd un allié politique et un confident de taille
Full Article 4 minutes read

Nord-Kivu : La mort de Venant Tshipasa ; Norbert Kantitima perd un allié politique et un confident de taille

L’ex-vice-président de la CENI a accompagné la dépouille mortelle du député national Venant Tshipasa jusqu’ à sa dernière demeure à  Lubero. Il affirme avoir perdu un politicien au parcours hors-pairs et un proche de tout le temps. Il appelle les jeunes à suivre l’exemple de Tshipasa qui a   fait beaucoup pour son pays et sa province. Kantitima l’a dit ce jeudi 19 septembre lors des cérémonies d’adieu  organisée par la province à l’église CEBCA de Goma.

« Je présente mes condoléances à toute la population du Nord-Kivu  pour la disparition de leur digne fils, nous avons conduit la dépouille de Venant car  nous partageons beaucoup de chose ensemble, la foi, le même quartier à Kinshasa et il était  mon confident en politique et nous avons été deux fois députés avec Tshipasa »  témoigne-t-il en poursuivant qu’à l’époque du Zaïre, le défunt député a été ministre à la fonction publique et a donné beaucoup des numéros de matricule   aux fils du  pays. En ce temps –là,  Monsieur Norbert Kantitima  était le coordonnateur  à la cellule de crise  dans le même gouvernement que son frère Tshipasa,  à la primature.

ils sont à l’aéroport de Goma en attente de l’acheminement de la dépouille du feu Tshipasa y compris Norbert Kantitima

Ils étaient plusieurs fois ministres d’un même gouvernement

  L’ex- vice-président de la CENI se souvient qu’en 2003, ils étaient avec son voisin du quartier Ma campagne dans ce même gouvernement de la République  jusqu’en 2017.  Monsieur Norbert Kantitima  est entré à la Commission Electorale Indépendante (CEI)  à l’époque  et  le défunt député a été ministre aux affaires foncières  et a été élu Sénateur de la RDC.  Son allié politique révèle qu’ils  se sont croisés encore en 2008 dans le même gouvernement  quand Norbert était ministre de l’agriculture et lui-même  qui assumait les affaires foncières de la RDC ,  donc  le feu Venant Tshipasa a été l’un  des hommes le plus proche de Kantitima et collègue de  services   à plusieurs  fois.

« J’ai perdu un proche en tout »         

 Il affirme avoir perdu  un homme  bien  et un voisin du quartier  qu’il partageait avec lui plusieurs choses  étant que des hommes politiques de tout le temps «  Tshipasa  habitait jusqu’à sa mort  dans une même avenue que moi, six maisons nous séparent à Kinshasa  car il est au numéro 10 à  joli parque moi  , au numéro 15, une véritable accointance, amitié, fraternité » déclare-t-il en soulignant que le défunt député national meurt avec une arme à main car il voudrait aller à l’assemblée nationale pour travailler en faveur des congolais  lorsqu’il a  senti un malaise et ceci  lui a couté sa vie en cours de route.   C’est la raison pour laquelle,  Norbert Kantitima  a jugé bon d’accompagner le corps sans  vie de son allié politique avec qui , il négocié  beaucoup d’accords politiques  car il leur servait comme un pont dans beaucoup  d’arrangements politique quel que soit avec LAMUKU ou autre plateforme politique, il en dit plus «  il nous  a été  très utile dans ce pays dans beaucoup trop de choses , il aimait  l’unité du pays,  comme tout le monde  dans ce pays voulait être autorité morale et Tshipasa  a été  commissionnaire  du peuple, député national, sénateur , autorité morale du COFEDEC et autres » explique-t-il en  qu’il a  aussi préparé sa mort en organisant sa famille et  nous exigeant que , le jour de sa mort , nous devons aller l’enterrer dans sa ferme  de Kanyambi  dans son Lubero  natal.

Norbert Kantitima conseille les jeunes

 Norbert Kantitima a  exhorté les jeunes de  suivre l’exemple de Venant Tshipasa qui n’a jamais oublié ses champs moins encore sa ferme où il devra  se reposer à jamais. «  C’est une interpellation aux journalistes, où sont vos fermes ? À des politiques moins âgés que nous et les plus, vos fermes sont-ils où  car nous devons songer  où serons nos dernières demeures un  jour » insiste-t-il. Il faut dire que le défunt député provincial et national  2019  Venant Tshipasa a été qualifié par ses collaborateurs d’un homme sans tribu car il a été à la foi, élu à Lubero  et  Rutshuru  et son parti politique a eu un vice-président national   natif du Congo –central, un président de l’assemblée Provinciale  aussi qui a dirigé le Sud –Kivu pendant 12 ans , a été membre du COFEDEC et  un d’autres hauts responsables à Bgadolité  en équateur.  Venant Tshipasa  a été l’un des  responsables politiques du Nord-Kivu  qui a dit non à la balkanisation de cette province.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.