Now Reading:
Nord-Kivu : la FECOPEILE célèbre la Journée Nationale du Poisson sur fond d’insécurité récurrente sur le Lac Eduard
Full Article 3 minutes read

Nord-Kivu : la FECOPEILE célèbre la Journée Nationale du Poisson sur fond d’insécurité récurrente sur le Lac Eduard

24 juin  de chaque année, la République Démocratique du Congo  célèbre la journée nationale  du poisson. Le Nord –Kivu n’a pas été du reste car  la Fédération  des Comités des Pêcheurs  Individuels du Lac Eduard en sigle FECOPEILE en a profité pour proposer certaines recommandations à l’endroit  des militaires  des FARDC ,  du Gouvernement  Provincial , des pêcheurs  ainsi que des vendeurs  des poissons.  Celles-ci dans le but  d’instaurer  la paix et  la  sécurité dans la partie Ouest  du Lac Edouard notamment à Chanika et à Kakindo.

Josué Mukura revient sur ses recommandations lors de son point de presse

Selon Josué Kambasu Mukura,  le Secrétaire Général  de FECOPEILE, cette partie de la province du Nord-Kivu  est  dans un climat sécuritaire volatile. C’est la raison pour laquelle, ils ont profité de cette journée  pour adresser aux décideurs quelques pistes des solutions à cette insécurité qui ne dit pas son nom au tour et dans le lac Edouard.  il  en parle plus  : «   à cette occasion , nous profitons  de cette journée spéciale  pour demander à la hiérarchie  militaire  de notre armée à collaborer avec l’ICCN et les autorités  politico-administratives  dans le but  d’instaurer la paix  dans la partie Sud-ouest  du lac Eduard et ses alentours. » préconise-t-il

Des recommandations pour améliorer la situation  

no comment !

 Ce responsable a poursuivi qu’en tenant compte  de la recrudescence de l’insécurité dans la partie précités de la province du Nord-Kivuet la dégradation  perpétuelle  des ressources halieutiques, la FECOPEILE suggère également que : «  le Gouvernement Kasivita soutienne  les traques  des groupes armés , Mai Mai basés  à Chanika afin d’accompagner  les opérations  d’assainissement  et de la protection  des zones  des frayères  pour une pêche durable   et bénéfique aux générations futures »  a-t-il souhaité. A ce sujet , les commandements opérationnels SOKOLA 1 et 2 n’ont pas été du reste ,  la structure réunissant les pêcheurs sur le Lac Eduard  a  émis le vœu  de voir  que,  ces commandements puisse également collaborer  avec l’ICC via les éco-gardes , y installer  des positions  des forces conjointes FARDC – éco gardes dans le but de rassurer la  sécurité  permanente en protégeant  biodiversité  du Parc National de Virunga  et l’écosystème aquatique en particulier. Les pêcheurs et vendeurs des poissons   par ailleurs doivent   se désolidariser  des groupes armés  opérant  sur ce lac , s’approprier  les activités d’assainissement  et de la protection  des zones  des frayères  du lac  Eduard .Ils devront aussi pêcher et commercialiser  les poissons  dans le respect  des textes légaux  en la matière ont-ils  souligné lors de cette célébration à Goma.

Une pensée particulière aux héros  dans l’ombre

 Une pensée pieuse a été  observée  en mémoire  de ceux qu’ils ont qualifié des héros  dans l’ombre  dont  les éco-gardes, militaires marins, agents des services techniques  et des volontaires pêcheurs  qui ont été tués  dans l’objectif de protéger  le Lac Edouard. Le cas  le plus récent est celui  du feu Kinyata  Madevu, agent  au service  de l’AGRIPPEL , blessé par balles  en date du 17 juin encours  lorsqu’il a été dans une mission  de patrouille  dans la région  Rutshuru, précisément  à Mutimatshanga. Pour rappel, Le Lac Eduard, est une partie intégrante du Parc National de Virunga, premier et ancien parc national crée en Afrique  en 1925. Ce lac est situé  au cœur  du parc précité et présente une richesse faunetique et floristique aquatiques exceptionnelles  due à sa  grande diversité de biotopes et habitants naturels, ainsi qu’à sa position phytographique. Ce lac abrite  des nombreuses espèces  des poissons aquatiques sédentaires et migrateurs. Il rend également des nombreux services éco-systémiques aux  communautés  des pêcheurs, riveraines du Parc National de Virunga.

Rose Kashala

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.