Now Reading:
Nord-Kivu : La Députée Nationale Kavira Janette Mapera salue le début d’exploitation du gaz méthane dans le lac Kivu
Full Article 8 minutes read

Nord-Kivu : La Députée Nationale Kavira Janette Mapera salue le début d’exploitation du gaz méthane dans le lac Kivu

L’honorable Janette Mapera  appelle la population à soutenir le projet d’exploitation du  Gaz dans le lac Kivu car ce projet va diminuer le chômage et faciliter l’apprentissage des métiers  et mettre hors d’état de nuire les Kivuciens. Elle a parlé  aussi  de la situation politique de l’air y compris la fameuse  commune de Minembwe. Elle appelle les congolais a être regardants. Elle a dit  ce lundi 09 Novembre à l’hôtel Serena de Goma.

la Députée en pleine Conference de Presse à Serena Hôtel àGoma

Pour l’élu de Lubero, est un projet qui va booster le Développement économique dans la région  de l’Est de la RDC en donnant et du travail aux filles et fils  du Nord et Sud –Kivu, d’aboutir  à l’extraction du gaz méthane  et sa vente. Elle soutient qu’il n y a pas du développement sans électricité et la ville de Goma se métamorphose  petit à petit  car le développement sera intégral. «  avec l’avènement d’exploitation, commercialisation de ce gaz, le développement va suivre  y compris  la construction de ce centre de formation spéciale des jeunes  pour en créer une main d’œuvre qualifiée »  se réjouisse-telle et de poursuivre que  c’est également un projet sécuritaire du fait que  celui-ci va faciliter  à la diminution  de la dangerosité  de ce gaz qui pourrait exploser à tout moment sur Goma  et emporte les  vies  de congolais  aux côtés de l’éruption volcanique  qui également menace  la vie des congolais de cette partie de la RDC. « Avec l’avènement de la nouvelle technologie de la société EPPM, ca va nous permettre d’exploiter le CO2 sur le lac Kivu afin que ce risque d’explosion  ne se reproduise pas car ils vont brûler ce CO2, se dispersant dans la nature » explique-telle   et ne pourra plus être néfaste sur l’humain que constitue la population de Goma.

Satisfaction totale pour la population

C’est un ouf de soulagement pour la population de Goma  et a  sollicité  de dégazer également le Volcan Nyiragongo  qui reste un danger permanant   contre la population de Goma et ses environs. Au chapitre de la crise politique en  RDC, la Députée Kavira Mapera Janette   regrette que,  après une passation civilisée du pouvoir  à la tête de la RDC  , la mise en place des institutions politiques dont la primature, le Sénat et l’Assemblée Nationale qu’une crise interinstitutionnelle  soit née  en RDC, l’honorable Janette Kavira  pensait  que : «  c’était  le démarrage d’une avancée significative  de la RDC  et la fin  de combat de triste mémoire  dont les rebellions  qui ont été provoquées jadis en RDC  et  ont été dans le  passé de l’histoire de la RDC » déclare-telle en ajoutant que  personne ne sait où la République en train de partir. Une crise généralisée s’est installée  au pays  car le mariage  politique  FCC-CASH  est au bout de la rupture  et personne n’en sait où va le pays. Avec  la  consultation  faite par le Président Félix Tshisekedi qui selon  elle pense qu’il  estime qu’il est en train  de faire du sur place et n’avance pas selon son projet de société.

Toutes ses promesses semblent fausses

 Il ne parvient pas à réaliser ses promesses pour la population  et met ses échecs sur le dos de la plate forme politique Front Commun pour la République  du Congo. Par contre, le FCC soutient  quoi qu’on ait la majorité au Sénat, au Parlement National, même si  le Premier Ministre vient du FCC, mais  le programme du gouvernement  de la République a été validé par les élus  et c’est au  Président de la République de faire son mieux pour exécuter son programme à travers ses institutions. Cette pointure de la  politique congolaise  regrette de voir que le Chef de l’Etat  accuse  parfois à tors  le gouvernement de ne pas faire son travail  comme il se doit car c’est lui  qui est à la commande de tout  et il en a le pouvoir d’en faire. «  Il consulte les Députés, Sénateurs, la Societe Civile  et autres  pour sortir du langage de sourd  et pense s’en sortir tête haute, je crois qu’il y a un problème sérieux même Tshisekedi ne le voit pas bien »  se désole-telle. A la question  de savoir comment Janette Kavira analyse  la dissolution du bureau de l’Assemblée Nationale dont la démarche a été amorcée par la présidence de la RDC au travers une pétition ?  L’élu de Lubero a souligné que, c’est dommage que les institutions soient bloquées de cette manière –là. En tant que femme, la Présidente de l’Assemblée Nationale Jeanine Mabunda Lioko  fait de son mieux pour le pays et a la bonne foi de faire avancer les choses sans partie prise. «  La voire présidé, je crois qu’elle a pleine bonne volonté. Est-ce que le chef  de l’Etat trouve qu’elle n’a pas assez fait ? C’est faux, elle joue mieux son rôle  » insiste-telle en ajoutant plutôt qu’on ne la facilite pas sa tâche car elle est bloquée à un certain niveau parce qu’ elle ne peut pas satisfaire ses collègues députés tant qu’elle aussi bloquée, les émoluments viennent en compte goute, quand elle pense contrôler le gouvernement, elle est freinée quelque part, les motions de contrôles, de défiances etc … sont bloquées  quelque part.

Tout est bloqué

Pour l’honorable Kavira, l’Assemblée Nationale seule n’est pas au blocage plutôt toute la République car  le social que le Chef de l’Etat a promis tarde à venir et personne ne l’empêcher de prendre des mesures pour le faire sauf qu’il n’applique pas le conseil  qu’on lui donne souvent pour solutionner certains problèmes. «  L’économie congolaise n’est pas boostée par la demande, l’inflation monétaire est éloquente,  il a promis d’améliorer tout, mais ça traine le pas pourtant il a tout le pouvoir et personne n’a bloqué un projet de développement de la Présidence de la République pour la population »  regrette-telle et d’ajouter que, les enseignants ne sont pas payés, l’amélioration de vie de militaire tarde à venir, le panier du ménagère  est devenu très mince, la gratuité de l’enseignement reste utopique. Tous ceux-ci ne sont pas des fautes de la présidente de l’Assemblée Nationale. Le Président Félix doit faire son mieux pour améliorer le quotidien des congolais car l’insécurité au Nord-Kivu, il va la faire porter le chapeau à Jeannine Mabunda encore ? Il est aux rênes  et il lui appartient de rétablir  son autorité, celui de l’Etat dans toutes provinces  et recoins de la République.

Le Président, entouré par des Gangsters

 Cette représentante de la population appelle Félix Tshisekedi a regardé aussi au tour de lui car il ne suffit pas de déshabiller Saint Paul pour habiller Sain Pierre. « il doit vérifier au tour de lui quand par exemple on lui dit qu’à Beni  il  y a 21milles militaires, mais non. Le coulage des recettes de l’Etat, ils dilapident l’argent du contribuable  et  de s’interroger s’il  a des bons collaborateurs aussi »  conseille-telle et de souligner que vous ne pouvez pas enlever un général  véreux à Beni et en  nommé un autre très corrompu et pourri ! Où va ce pays s’interroge-t-elle ? et de dire que, ce n’est pas le rôle  de l’Assemblée Nationale de faire le travail de la Présidence de la République, mais encore de l’exécutif national.

Minembwe n’a été oubliée

L’honorable Janette Kavira  n’a pas omis la question de la Commune de Minembwe  qui selon elle, c’ est une localité  à part entière de la RDC. Mais, le problème de cette partie du territoire national ce qu’il  y a une seule tribu, le Banyamulenge  qui pense que Minembwe lui appartient seule pourtant   dans cette localité, il  les Bafuliro,  Babembe, Bashi  et autres tribus qui y vivaient depuis très long temps. «  Ces autres tribus n’ont jamais exiger qu’elles soient tirées du lot des autres communes et en posant la question à l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu,  rien n’a filtré sur cette demande là au niveau de cette institution de l’Etat » explique-telle  car elle a trouvé que Minembwe ne rempli pas les conditions pour qu’elle soit devenue une agglomération , un ensemble des grands villages où il ya 30 milles personnes, plutôt des maisonnettes éparpillées avec à son sein   des éleveurs de vaches.  Ce qui a mis la puce à l’oreille ce que le Sud-Kivu avait refusé d’hisser ce village à une commune, mais ses natifs l’ont fait frauduleusement, une goute d’eau qui a débordé la vase.  C’est la raison pour laquelle, Janette Mapera appelle ses frères Tutsi Congolais et Hutu Congolais  à ne plus chercher à se séparer  des autres ethnies congolaises à tout bout de doigts. « cette affaire est devenue  de tous nos frères Tutsi  dit Banyamulenge  et ceci a réveillé la curiosité des  congolais car  à Beni  il  y a eu en même temps un peuplade qui a quitté le Masisi passant par Beni jusqu’en Ituri »   s’explique-telle et d’ajouter  qu’ils commencent à s’approprier des villages dont Tshabi, Kamango etc… trouvant des agglomération pouvant les appartenir pour cultiver leurs champs.  L’élue de Lubero  conseille à ce quelle qualifie des Réfugiées   de remplir des formalités s’ils sont estrangers pour venir vivre  dans la régularité en RDC. Elle soutient qu’elle a eu peur pensant que ce sont des signes précurseurs  de la balkanisation  et demande aux congolais d’avoir un œil regardant sur cette affaire. A cause de cette Boulimie,  d’autres cités n’ont pas été hissé au rang des communes et le statiquo  devra  rester.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.