Now Reading:
Nord-Kivu : Guy Kibira : « La MONUSCO enfin, s’engage résolument aux côtés des FARDC pour combattre les ADF à Beni »
Full Article 4 minutes read

Nord-Kivu : Guy Kibira : « La MONUSCO enfin, s’engage résolument aux côtés des FARDC pour combattre les ADF à Beni »

Les Présidents des structures des Jeunes  au Nord-Kivu  ont tenu un point de presse ce lundi  2 décembre 2019. C’est  pour fixer leurs semblables sur les engins sécuritaires de l’heure. Les Président du Conseil  de la Jeunesse Interuniversitaire,  celui  de parlement des Jeunes,  de Barza intercommunautaire et ainsi que du Conseil Provincial de la Jeunesse en province. Ils révèlent que la MONUSCO est prête pour combattre aux côtés des FARDC.

 Selon Guy Kibira, Président du Conseil Provincial de la Jeunesse, prenant  la parole au nom de ses pairs souligne  qu’il faudrait fixer l’opinion sur les tensions qui sont observées en province ces derniers temps. Des tensions consécutives  la guerre qui oppose les FARDC et les ADF à Beni où plusieurs personnes  sont tuées. Ces tueries ciblent les civiles et  créent un mécontentement grave  au sein de la population au tel point que, ces dernières exigent  le départ sans  délai  de la Monusco, une force de casques bleus  qui a pour mandat d’appuyer nos forces loyalistes :  «Cette situation a créé des remous au point que,  la population s’est soulevée en s’attaquant aux symboles de la Républiques dont la mairie de Beni, brulée et  bruler aussi  les installations de la MONUSCO »explique-t-il en demandant son départ immédiat dans la province et en RDC.

La population a raison de s’énerver  

A la question de savoir pour quelle raison la population de Beni s’est-il soulevée, Guy Kibira  soutient que, c’était par l’inaction de la Mission des Nations Unies, une force dotée de tous les moyens logistiques et financiers pour  protéger la population civile. Pour Ibrahim , président du Parlement des Jeunes en province, ce fait de n’est pas accompagné  les FARDC par leurs moyens  , a été  une goutte d’eau qui a débordé la vase : «  nos concitoyens ont jugé  la présence de la MONUSCO   sans importance  et l’ennemi a accéléré  ses tueries  à tel point que Beni, Butembo et Goma ont été choquées   de continuer à enterrer les leur et exigent que,  lumière soit faite »  déclare-t-il en soulignant que  , les compatriotes jouent  le jeu de l’ennemi,  car l’ennemi veut  démoraliser la population afin qu’elle haïsse la MONUSCO et nos FARDC !  C’est la raison pour laquelle,  les structures bien reconnues  des jeunes en province tiennent s’enquérir de la situation  au près des gouvernants avant d’agir  dans le bon.

Ils ont vu les décideurs  pour la question

Ces derniers ont rencontré les responsables de la MONUSCO, François Grignon, le Chef d’état-major- général des FARDC ainsi que des autorités politico-administratifs afin d’avoir de lumière sur cette question de Beni. A ce stade Guy Kibira Ndoole a remercié tous ceux-là qui se sont soulevés pour exiger la clarté sur  ce festival des massacres de Beni.

Des revendications portent des résultats

Il pense que leur  revendication porte déjà ses fruits  car le Président Félix Tshisekedi a convoqué le comité de Sécurité Nationale. Ceci sera élargi à la communauté internationale à travers la cheffe de la MONUSCO, Leila Zerrugui.  Les retombées de cette réunions sont : il a été décidé depuis le lundi dernier, de l’installation du Quartier General des FARDC à Beni, suivi des opérations  conjointes pour en découdre les ADF  et d’autres groupes armés qui écument la partie Nord de la province du Nord-Kivu. Cette décision est prise dans l’objectif de sécuriser de plus en plus nos populations et restaurer l’autorité de l’état. C’est pourquoi Guy Kibira  Ndoole  affirme que, ces mesures sont les résultats de soulèvement populaire de Congolais vivant dans la partie Est de la RDC. Ce responsable de la jeunesse confirme avoir eu des garanties avec le Général Célestin Mbala, avec ou sans appui des partenaires des FARDC, ils vont rétablir la paix et la sécurité  dans le territoire de Beni et du Nord-Kivu en général. Il a appelé les jeunes à soutenir l’unique armée de la RDC afin de la pousser vers le succès. Il a tenu aussi déclaré que, la MONUSCO s’est dite volontier  de s’engager dans l’attaque contre  les ADF, une décision qui était jadis une utopie. Guy Kibira Ndoole a conclu son speech en demandant aux jeunes de ne plus descendre dans la rue pour des manifestations  qui n’aboutiront  à rien que, des casses, blessures et aux problèmes  collatéraux… Il veut à tout prix que,  la jeunesse du Nord-Kivu donne chance aux FARDC et ses alliés  pour que,  la paix soit plus qu’une réalité en province.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.