Now Reading:
Nord-Kivu : Check Moussa Ahmad Volcan, installé par le parquet comme le nouveau imam provincial
Full Article 4 minutes read

Nord-Kivu : Check Moussa Ahmad Volcan, installé par le parquet comme le nouveau imam provincial

Le procureur de la République a exécuté la décision du ministre provincial de la justice. Il installe par force check Moussa Ahmad au bureau provincial de la COMICO. A ce poste, il remplace l’ex-représentant légal provincial El Hadji Kodogo Masudi. Cela s’est fait ce 09 février encours par le parquet général de Goma sous les yeux vigilants des fidèles musulmans et de la PNC.
Ça y est, la COMICO Nord –Kivu a un nouveau représentant légal, à la personne de Check Moussa Ahmad dit ‘’Volcan’’. Il est le représentant du comité de crise composé par les théologiens musulmans qui réclamaient bec et ongle la transparence sur la gestion des biens de la COMICO et l’implication des théologiens formaient pour la gestion cette religion, mais malheureusement, ils ont été longtemps mis hors-jeu par le comité sortant de Kadogo Masudi.
La raison de l’exécution de cette décision
L’ imam secrétaire provincial Sabiti Djafar El Kantanti parle de la raison de l’exécution de la décision du parquet général de Goma «le président du conseil national Théologal avait décidé de suspendre depuis l’année dernière le projet de glissement du comité sortant et créant ainsi un comité de crise dans toutes les provinces »explique-t-il en poursuivant qu’au Nord-Kivu, c’est check Moussa Ahmad qui a été choisi pour diriger ce comité, mais hélas ses prédécesseurs n’ont jamais voulu faire la remise et reprise civilisée pour faire avancer la cause de la religion musulmane. Ce comité de crise a pour mission de préparer et organiser une assemblée générale élective dans des provinces afin de s’élire ses dirigeants légaux de manière démocratique. A en croire des fidèles musulmans qui ont été sur scène et qui ont requis l’anonymat, l’ancien comité était déjà fin mandat et devrait laisser place aux élections pour qu’ils élisent leurs dirigeants légitimes « trop c’est trop, la mégestion a dépassé ses bornes, les biens de la communauté islamiques ont été pris comme les biens propres d’El Hadji Kadogo. Tord ou tard dit-on, le peuple fini par gagner dans une lutte, qu’elle soit religieuse ou politique »déclare-t-il et d’ajouter aujourd’hui, ils sont décrépis comme de non musulmans pourtant ceci devrait se passer à l’amiable.
Le parquet a du casser des portes
Le parquet général de Goma a du casser les portes du bureau provincial de la COMICO sous l’œil vigilant  de la police judiciaire, des journalistes et des fidèles musulmans visiblement en liesse. La sentinelle et le préfet de l’institut Mavuno ont refusé de donner les clés aux officiers de la police Judicaire, c’est la raison qui a poussé ces derniers à briser les portes et y faire le constat en présence de la presse afin de donner des nouvelles clés au comité de crise a ajouté le check Sabiti Djafar. Pour le nouveau chef religieux des musulmans au Nord Kivu, obligé de prendre les taureaux par les cornes en commençant par une reforme au sein de sa communauté dans le but de la partager aux prochaines assises de Kinshasa où vont se profiler une probable préparation de l’Assemblée générale élective. Cette grande messe donnera lieu à des nouveaux dirigeants administratifs légitimes de la COMICO à tous niveaux en RDC. A la question de savoir si le nouveau  imam provincial du Nord-Kivu va travailler avec ses adversaires pour l’intérêt de la communauté, le check Moussa répond à ces termes « nous sommes tous musulmans et représentons l’islam, d’où l’importance du respect de toutes les lois,  la sharia vont être respectées pour rester en communion avec mes pairs et je dois respecter aussi notre constitution de la RDC » explique-t-il. Ce nouveau chef religieux appelle les dirigeants de 97 écoles de la COMICO au Nord-Kivu, de garder leur calme et de continuer avec leur service de routine « nous allons travailler avec tout le monde en faveur de la paix et du développement de notre communauté. Les écoles ne seront pas aussi inquiétées moins encore leurs dirigeants car ils travaillent pour l’intérêt de nos enfants et de la nation » souhaite-t-il. Ce nouveau comité espère changer les organes directeurs de la COMICO en province notamment le bureau de l’entité, de la région et des centres islamiques.
Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.