Now Reading:
Nord-Kivu : Amos Muhindo appelle le gouverneur Kasivita à abroger la loi portant nomination des Commissaires Généraux en province
Full Article 3 minutes read

Nord-Kivu : Amos Muhindo appelle le gouverneur Kasivita à abroger la loi portant nomination des Commissaires Généraux en province

Le citoyen Congolais Amos Muhindo appelle le gouverneur Kasivita à respecter la loi portant le fonctionnement de la province. Sinon, il menace d’aller loin pour faire respecter le droit. Il l’a dit ce lundi 02 septembre 2019  lors d’un point de presse qu’il a tenu pour fixer l’opinion.

«  Selon l’article  16 alinéa 6 de la n0 08 /012 du 31 juillet 2008 portant principes fondamentaux  relatifs à la libre administration  des provinces  telle que  complétée  par la loi n0 13/008 du 22 Janvier 2013 pourtant ces actes ne sont conforment à celle-ci » explique-t-il. En effet, le gouverneur de la province Carly Nzanzu Kasivita a nommé en date du  20 Aout dernier  dix ministres provinciaux  et quatre  commissaires généraux  pour son gouvernement qui sera bien investi au cours de la semaine prochaine. C’est la raison qui a poussé  Monsieur  Muhindo  Mbuto Amos   de rappeler le chef de l’exécutif provincial de  revenir à l’ordre pour  respecter la loi fondamentale de la RDC et  le fonctionnement  du gouvernement provincial  ainsi que la répartition  des compétences  entre les ministres  provinciaux , fixés par  un arrêté  du gouverneur  délibéré  en conseil  des ministres.

Repartir des postes selon les compétences

 Amos Muhindo soutient  que la répartition des compétences doit être faite entre  les Ministres provinciaux  et non telle que prévue par l’arrêté n0 001/445/CAB/GP-NK/2009 portant l’organisation  et fonctionnement du gouvernement provincial  de notre province qui  ajoute à ce sujet  les Commissaires  Généraux au sein du gouvernement  provincial.  C’est juriste de formation pense que le Gouverneur Carly Kasivita a pêché contre les lois du pays et lui étant que défenseur  celle-ci doit l’empêcher à tout prix pour que la RDC reste un pays  des droits «  c’est inacceptable qu’il foule au pied les loi régissant le fonctionnement de la province, même s’il veut  apaiser le désir des uns et des autres pour constituer le gouvernement d’union provinciale , il doit avoir des limites » insiste-t-il.

Il propose des pistes de solution

 A cet effet, Amos Muhindo propose à son compatriote Carly Kasivita, Gouverneur actuel du Nord-Kivu   d’abroger cette loi nommant les commissaires Généraux et  d’insérer ces derniers dans le nombre des membres de Cabinet Carly Kasivita que la loi  autorise d’en voir dix. Pourtant à ce jour, Carly Kasivita  en a deux, une flexibilité serait légale selon l’auteur  de la lettre d’indignation. Amos Muhindo a fini  par prévenir le chef de l’exécutif provincial  d’user de sa sagesse sinon, il fera recours à la Chambre d’Administration de la  Cour d’Appel pour que cette disposition légale soit respectée. Il signe et persiste qu’annuler  cet arrêté et  prendre un autre  sur la nomenclature  des ministres provinciaux  sera la première et la  meilleure chose que Carly Kasivita  aura réalisé pour faire respecter les droits.

 Victoire Mulliwavyo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.