Now Reading:
Nord et Sud-Kivu : Pour améliorer la desserte en eau, Mercy Corps et ses partenaires évaluent l’Etat d’avancement du projet IMAGINE
Full Article 4 minutes read

Nord et Sud-Kivu : Pour améliorer la desserte en eau, Mercy Corps et ses partenaires évaluent l’Etat d’avancement du projet IMAGINE

Imagine, un  projet  de Mercy Corps visant la réduction de taux  de maladies d’origine hydrique des enfants de moins de 5ans. Ces travaux  réalisés avec le fonds de la Coopération Britannique à travers le DFID. Il  appuie  le gouvernement de la RDC dans sa mission d’approvisionnement en eau potable dans les deux provinces précitées. Il a déjà diminué de 4,2% en  février 2016 à  2,9% en février 2019 le taux de mortalité  d’enfants victimes de diarrhée à Goma. Ils se sont réunis pour l’évaluation à mi-parcours de ce projet  ce jeudi 11 juillet  2019 à Jerryson Hôtel.

Des sources de Mercy Corps, l’inaccessibilité à l’eau potable ainsi qu’à des structures d’assainissement, couplé à des pratiques d’hygiène risquées, représentent les principales causes de la diarrhée en RDC, pourtant celle-ci est la deuxième  cause  de mortalité la plus importante chez les enfants de moins de cinq ans dans notre pays. Chaque jour, 800 enfants  dans le monde meurent  de la diarrhée  renseigne  des sources de l’UNICEF. En RDC, les trois quarts de la population qui la compose n’accèdent pas à l’eau potable ajoute  le rapport du PNUD 2013. Hors, la RDC regorge plus de 50% des réserves Africaines d’eau.

L’ONG livre son appui au gouvernement                                                   

Pour le Directeur du programme Imagine, Patrick Catin ,  l’ONG Mercy Corps  appuie le gouvernement  de la RDC dans sa mission  d’approvisionner la population de Bukavu et de Goma en eau potable avec l’appui financier  de la Coopération Britannique à travers le DFID afin d’améliorer l’accès à l’eau potable et par conséquent réduire le taux  de mortalité des enfants de moins  de 5 ans  dû  aux maladies hydriques. Ce projet de Mercy Corps est conjointement  fait avec le Ministères provinciaux de deux villes en charge des infrastructures, travaux publiques, de l’Energie, des Ressources  Hydrauliques,  de la Santé et de la REGIDESO. Ces travaux  qui ont débuté depuis le mois  de novembre  2018  sont actuellement  en phase intensive  dans les différents chantiers  de la ville de Goma à savoir, le Mont Goma : pour la construction d’un réservoir de 5000 mètres cubes, Bushara : pour la construction d’un réservoir de 5000 mètres  cubes et la ville de Goma : installations des nouveaux tuyaux  et les connecter aux tuyaux  existant du réseau de distribution d’eau. Pour le ministre provincial du Nord-Kivu, Martial Kambumbu qui a salué l’avènement de ces travaux, exécutés  par l’entreprise privée Sinohydro Corporation Limited pour une durée de 16 mois sous une supervision  d’un Bureau d’Etude  GIBB Africa et Concept SA.  Et Mercy Corps. Un projet qui coûte  7 millions de dollars  Américains pour toutes les cinq années de sa réalisation.  

IMAGINE n’a que du bien pour la population

 Ainsi, le projet IMAGINE  va permettre  la REGIDESO  à être à mesure  d’augmenter  la production  d’eau  de manière substantielle et de multiplier la capacité de stockage par huit. Les bénéficiaires sont les quartiers  où sont construites les bornes fontaines  de Mercy Corps  notamment Mapendo, Bujovu, Kahembe, Majengo, Katoyi, Kasika, Mabanga-Nord, ainsi à Munigi, le Nord de la ville de Goma, dans le territoire  de Nyiragongo. Le ministre Kambumbu ajoute que, la ville de Goma devra aussi bénéficier  d’une amélioration  de la qualité du service d’eau.

Que fait Mercy Corps fait à Goma ?

 Notons que, Mercy Corps  est une ONG internationale  humanitaire et de développement. Elle reste l’acteur clé en RDC depuis 2007   dans le domaine de WASH urbain. Elle appuie le gouvernement de la RDC dans sa mission de l’approvisionner la population de Bukavu et Goma en eau potable. Le programme IMAGINE est là depuis 2004 et réduit  visiblement le taux de mortalité morbidité chez les enfants  de moins de 5ans  dû  aux maladies  d’origines hydriques. Le taux  de diarrhée des enfants  de moins de 5ans  à Goma dont un enfant est mort de diarrhée les 5 ans passées ont suffisamment diminué de 4,2% en février 2016 à 2,9%  en février 2010.  Le pourcentage  de ménage avec des enfants  de moins de 5 ans  à Goma. Dans les 5 ans passés Mercy Corps a complicité avec  les zones de santé ont mis sur place 214 groupes  de femmes dénommés ‘’Care Groupes’’ avec environ 3200 femmes  volontaires qui partagent  des leçons d’hygiènes  avec à la clé 32000 femmes  voisines et leurs familles/. Ces activités de ces femmes vont se continuer  après la fin de ce dit programme, car elles deviennent indépendantes et hyper motivées en éducation populaire  sur ces thèmes de l’eau, de l’assainissement, de l’hygiène et de l’importance de sujet de l’égalité des sexes.Norbert Mwindulwa    

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.