Now Reading:
NK : l’insécurité bloque le tourisme
Full Article 4 minutes read

NK : l’insécurité bloque le tourisme

Plus d’un mois après la suspension touristiques dans le parc de Virunga, plus d’un congolais s’interrogent toujours sur ce qui pourrait  en être les retombées. Des sources de la direction du parc,  cette mesure prise consécutivement à la détérioration  de l’insécurité du staff  des touristes après l’enlèvement  de deux entre eux en mai dernier.  La mesure de suspension des activités resterait en application jusqu’à la fin de l’année.

La saison des  mois juillet en aout est sacrifiée suite à cette décision, conséquences, il  y a un manque à gagner à tous les niveaux dit le Directeur de communication du Parc de Virunga Joël Wenga Mulayi « nous avons suspendus  les activités pour renforcer la sécurité des touristes suite aux derniers incidents que nous avons connus dernièrement, à ce jour, l’évaluation ne nous permet pas  de démarrer le tourisme » déclare-t-il et d’ajouter que cette suspension des activités touristiques risque d’ aller jusqu’à la fin de l’année 2018  avec  des conséquences graves sur le quotidien du personnel du parc et la population environnante.

 Que de manque à gagner

Par exemple, les pisteurs qui portent des bagages  des touristes pour la montée le mont Nyiragongo sont la cible de cette mesure dit Gaston Amani, le président de l’association des bagagistes de Parc de Virunga ADCOP « notre organisation encadre 265 membres et avec ses activités dans le parc, chaque membre trouve au moins un ou deux jours , gagne son argent en facilitant les touristes  la pente sur mont Nyiragongo, mais là, ils encaissent zéro dollars » s’indigne-t-il. C’est donc la l’oisiveté et la crise financière qui affectent les jeunes pisteurs comme en témoigne un notable du territoire de Nyiragongo « ils gagnaient 20$ par jour, maintenant ils restent dans le quartier sans faire quoi que ce soit, ils  s’entraidaient entre eux par des petits ristournes, leurs situations redevienne pire » insiste-t-il.  Les mois  de juillet et d’Aout sont ouverts à la grande session touristique. Au cours  de cette période, le Parc de Virunga accueille au minimum huit cent touristes étrangers pour des visites des gorilles de montagne et des escalades du volcan Nyiragongo.

Le tourisme fait d’argents

Chaque touriste paye ainsi un minimum de 400$ Américains pour visiter les gorilles et 300$ pour  le  volcan Nyiragongo. A ceci, s’ajoute les  100$ de frais de visa par chaque visiteur et ce, de la location des véhicules des privés ou de l’Institut Congolais pour la Conservation de la nature. Une chaîne des services qui profite de cette manne financière, mais avec cette suspension,  c’est la RDC en général qui en pâtisse de cette perte nous a confié un partenaire du Parc. Ils  disent ressentir le poids  de cette perte qui ne dit pas son nom. Jean Paul Zyalirwa, responsable au Congo Kivu Travels « on ne travaille plus, personnellement, j’avais 3ou 4 touristes par jour, des Américains ou des Anglais, des Allemands mais là, c’est la tristesse qui gagne mes pensées, ce E-mail m’avait confirmé qu’il ya arrêt momentané dans le parc de Virunga, c’était comme un coup de foudre » se désole-t-il en poursuivant qu’actuellement c’est le Rwanda et l’Ouganda qui en gagnent plus. Il faut dire que, les activités touristiques dans les Parc de Virunga  ont été suspendues  le 14 mai dernier  suite  à l’attaque qui a ciblé un convoi des touristes  Britanniques  le 11  mai dernier dans la zone de Kibumba, en territoire de Nyiragongo, à une trentaine de kilomètres au nord de la ville de Goma. Au cours de cette attaque qui avait tourné à vinaigre, une écho -garde  a été tuée et deux touristes de la nationalité Anglaise prisent en otage pendant deux jours avant d’être libérés dans des conditions non encore élucidées. L’ICCN  reste en attente pour que le gouvernement rassure la sécurité de son personnel et de ses visiteurs  avant de redémarrer ses activités

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.