Now Reading:
« Le SIDA »ou le nouveau nom du Salaire en RDC
Full Article 2 minutes read

« Le SIDA »ou le nouveau nom du Salaire en RDC

Le SIDA  n’a pas  la même signification en médecine. Émergence Plus attribue le nom de  ce virus fatal à une autre dimension sémantique. Celle d’un ’’Salaire Insuffisant Dérisoirement Acquis’’. Cette signification est résultante à la dépréciation monétaire de Francs Congolais vis-à-vis des Dollars Américains. Cette perte du pouvoir d’achat affecte sensiblement  le fonctionnaire de l’état ainsi que  les congolais ordinaires. Ce salaire Sidéen ne peut donc résoudre aucun problème social, une véritable catastrophe sociale  sans précèdent qui semble dépasser les experts  congolais  en matière de la bancarisation ainsi que les décideurs politiques. Depuis que les Francs Congolais se déprécient  face aux Dollars  Américains, les fonctionnaires ou agents de l’état  ont perdu 40% de leur salaire. S’il faut analyser le pouvoir d’achat  de notre monnaie nationale, émergence Plus   a mené une enquête  relevant qu’actuellement  un travailleur de l’état qui percevait  en Francs  congolais, le montant de 100$, à ce jour, cette somme est réduite  à 60$. Alors qu’il devient presqu’ impossible aux fonctionnaires de l’état et aux citoyens ordinaires  de nouer les deux bouts de mois. Avec le SIDA, il est pratiquement impossible  de scolariser  les enfants, de payer  le loyer, de nourrir la famille ou encore de payer son transport quotidien. Un véritable calvaire  imposé aux compatriotes qui ne savent plus à quel saint se vouer. Les Congolais  sont cependant forcés à faire l’impossible pour assurer leur survie, certains deviennent  des détourneurs de deniers publics, mendiants, coupeurs des routes, cambrioleurs, créateurs des groupes armés  et mêmes des  Kidnappeurs. Ces concitoyens développent toutes ces stratégies  malhonnêtes pour essayer de voir s’ils vont survivre car ils cherchent à tout prix  rester en vie. A cet effet Émergence Plus craint l’éclatement du tissu social, surtout que le secteur privé n’est pas épargné non plus encadré par l’état. Les commerçants, les investisseurs  étrangers s’enfoncent  et ont du mal à avancer  car affaiblis par l’environnement malsain  de l’économie congolaise, des taxes exorbitantes, une administration lourde et mafieuse   et  le   SIDA. Pour ce faire, émergence Plus reste optimiste et pense que,  le Président Félix Antoine Tshisekedi  va ajuster le Salaire Minimal Interprofessionnel Garanti, (SMIG) conformément au taux journalier.Norbert Mwindulwa    

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.