Now Reading:
Le Président du TGI/ Goma : « Les audiences sont reprises à la Prison Centrale Munzenze malgré les huit cas confirmés au COVID-19 »
Full Article 4 minutes read

Le Président du TGI/ Goma : « Les audiences sont reprises à la Prison Centrale Munzenze malgré les huit cas confirmés au COVID-19 »

Le Président du Tribunal de Grandes  Instances de Goma, Alphonse Okongo réaffirme  que, le TGI est  disposé à poursuivre les audiences en donnant la chance à l’équipe de riposte  de protéger les concerné. Cela  malgré confirmation de huit cas au  COVID-19 dans la Prison Centrale de Goma. Il  soutient qu’il est impensable qu’un secteur comme celle de la justice puisse  mourir par ce qu’il  y a une pandémie. Il a dit ce Vendredi 10 juillet  2020 à  Goma.

le Patron du TGI /Goma , dans son cabinet de travail …

Selon  le Président de la TGI/Goma, Alphonse Wonga  Okongo, l’information de huit cas de contamination  des pensionnaires de la Prison Munzenze de Goma  est une vérité.  Le Gouverneur Carly Kasivita n’a pas eu  tord d’en avoir annoncer car il est le représentant légal du Chef de l’Etat en Province : « je pense que l’autorité provinciale n’a tord de donner l’information fiable à la population car il représente légalement le Président de la République dans sa province et il est une source vraie  de l’information » déclare-t-il en poursuivant qu’en ce qui concerne l’aspect judicaire; pendant une période  donnée, toutes les audiences ont été suspendues  à la demande de la haute hiérarchie de Kinshasa.

Kinshasa a du ordonné de  recommencer

 A cet effet, c’est la même hiérarchie de Kinshasa qui a instruit les instances judicaires de la province de recommencer ces audiences : «  à leur entendement si  cette situation sanitaire devrait continuer, on allait enregistrer un nombre très important des dossiers judicaires non traités  et cela  affecterait notre appareil judicaire » explique-t-il en soulignant que, l’Etat de droit, c’est également  rendre la justice aux justiciables.  Ce responsable de cette juridiction informe qu’au vu  des instructions reçues, les audiences ont repris  à la Prison Centrale  Munzenze. C’est en ce moment précis de la reprise des travaux à la Prison Centrale, mais une mauvaise nouvelle de contamination de Huit cas  au  COVID-19 dans cette prison  telle qu’à souligner le Gouverneur Carly Kasivita et confirmé  de nouveau par le Président du Tribunal de Grandes Instances de Goma, Alphonse Okongo.  Cette situation ne peut pas empêcher la poursuite normale des audiences dans ce lieu carcéral, mais comme c’est une situation qui intéresse tout le monde car et les magistrats ,  les avocats , les prisonniers et prévenus , tous sont passibles à la contamination au COVID-19,  le TGI donne la chance à l’équipe de riposte  et à l’autorité de mettre  à leur profession toutes les dispositions  de protection  des parties concernées afin de permettre le déroulement nécessaire des procès dans la Prison Centrale de Goma. : « Cette situation ne peut pas empêcher la poursuite normale des audiences à la Prison Centrale, toutefois ; la maladie peut contaminer tout le monde, les autorités doivent nous assurer des mesurer une  protection pendant  cette période exceptionnelle afin d’être hors d’état de nuire de notre  santé, éviter des contaminations éventuelles  »  insiste-t-il. A ce sujet, des salles d’audiences sont actuellement transformées à des  salles isolements des malades car il n’y a pas des endroits précis où des audiences peuvent se tenir.

Une flexibilité est démise  à Munzenze

C’est la raison pour laquelle, des tentes devront etre érigés dans  la Prison afin de permettre aux avocats, Justiciables et Juges  de poursuivre d’une manière adaptée le déroulement des différents procès. Le Président du TGI /Goma affirme que, chaque fois, qu’il aura une date fixe des audiences, les responsables des juridictions   pourront   repousser   ultérieurement  cette date afin de permettre  aux magistrats de travailler normalement.

Qui tombe dans le coup de la loi , mérite son sort

 Il faut dire qu’au-delà de la situation sanitaire très préoccupante dans cette maison carcérale ,  l’Etat de droits prôné par le Président de la République Félix Tshisekedi devra etre observé d’où, la personne  en infraction devra  purger sa peine  et celui qui mérite l’acquittement devra recouvrer sa liberté a conclu , le Chef de cette Juridiction  de Goma, Alphonse Okongo  Wongo.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.