Now Reading:
Kwilu au Bandundu : Pas des nourritures pour les Pensionnés de la Prison Centrale du Cinquantenaire
Full Article 2 minutes read

Kwilu au Bandundu : Pas des nourritures pour les Pensionnés de la Prison Centrale du Cinquantenaire

Au Kwilu c’est depuis le mois d’Avril dernier  que les dépôts de la   Prisons Centrale du Quinquénaire de Bandundu –Ville n’est approvisionné des nourritures   . Pour trouver de quoi à manger, ces prisonniers ne comptent que sur la générosité  des personnes de bonne foi et par hasard du Gouvernement Provincial. C’est le cadre de la  Concertation de la Société Civile de Kwilu qui nous a livré ses informations.

D’après Placide Mukwa, le Premier Vice Président de cadre de  la Concertation de la Société Civile, les Détenus  de cette prison sont malnutries  et pour la plupart, leurs vies restent en danger. Il parle de constat  remarqué dans cette maison carcérale : « au niveau de la prison du cinquantenaire  de Bandundu, il ya quelque temps , nous avons eu à déplorer la situation que vive nos concitoyens détenus dedans  » dénonce-t-il en poursuivant que, c’est depuis le 24 Avril dernier  que,  leurs magasins sont vides, aucun stock d’aliments  dont la farine de mais,  ni haricot non plus  de l’huile , pour dire , il  n y a rien .

Ils vivent  de la générosité

Notre source a révèle que, les prisonniers de Bandundu Ville vivent de la générosité  des personnes de bonnes volontés dont les églises et parfois le gouvernement provincial  d’une manière hasardeuse  pour une semaine  et ils sont délaissés à leur triste sort. Ce responsable informe en plus de manquer de la nourriture, ces prisonniers sont atteints de la malnutrition. C’est la raison pour laquelle, ils appellent les autorités  de reprendre leur responsabilité car les vies humaines de pensionnaires de la Prison Centrale du Quinquénaires  sont en danger. Il faut dire que, dans cette maison carcérale,  elle a accueilli plusieurs prisonniers venus de Kinshasa, évacués à cause de COVID-19 afin de faire  respecter la distanciation sociale. Ces derniers ne savent plus à quel saint se voué. Contacté, Me Muma Zéphirien, porte-parole du Gouvernement provincial de Kwilu a confirmé ces nouvelles  qu’ils qualifient de dramatiques  que traversent ces prisonniers tout en soulignant que sa province ne vit que  des recettes  des taxes sur les produits agricoles. Il  pense qu’ils ne sont pas à même de prendre en charge la restauration de  ces prisonniers. A son  tour, il demande au gouvernement Central de subventionner les prisons centrales afin d’épargner les vies de Congolais.

Kingi Kabala depuis Bandundu -Ville

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.