Now Reading:
Kananga : le colonel Mambweni nue d’avoir donné des informations aux experts de l’ONU
Full Article 2 minutes read

Kananga : le colonel Mambweni nue d’avoir donné des informations aux experts de l’ONU

Le colonel Mambweni  affirme  n’avoir jamais parlé du  voyage à Bunkonde avec  les victimes. Il a fait savoir au cours de l’audience  de 13 Novembre encours au tribunal militaire garnison de Kananga.  Ce tribunal juge des personnes présumées accusées du meurtre  de Michael Sharp et  Zaida Katalane. Au moment de meurtre ce colonel  était le responsable chargé de service de l’éducation sociale et de relation civilo-militaire  à Kananga. Ici, il est entendu comme renseignant.

Invité à comparaitre par le ministère public, le colonel Mambweni  a reconnu qu’il s’est entretenu  avec les deux ex-experts de l’ONU à trois reprises avant leur  exécution le 30, 31 janvier et 09 mars  2017. Cet officier affirme que, lors de leurs entretiens, les experts ne lui ont pas exprimé leur désir  de se rendre en dehors du Kananga pour rencontrer des miliciens. Le colonel Mambweni affirme qu’il ignorait  le projet de Zaida Katalane et  Michael Sharp  de se rendre à Bunkonde. Interrogé sur ces relations avec Betu, l’interprète des  ex-experts de l’ONU lors de leur voyage à Bunkonde, le colonel assure l’avoir connu  à la fin de l’année 2016. il nue  de l’avoir présenter aux ex-experts en affirmant que, c’est Michael Sharp  qui lui avait demandé au cours de l’un des leurs entretiens s’il connaissait l’interprète.  Le ministère public réponse encore la question à cet officier s’il  avait informé  les ex-experts de l’ONU que Betu était un ancien milicien. Le colonel Mambweni  n’a pas jugé bon de leur donné cette information.  A la prochaine audience ce jeudi, le colonel Mambweni devra la barre pour comparaitre de nouveau.

Bernard  Mbombo Milolo/ Kananga  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.