Now Reading:
Insécurité à l’Est de la RDC: Plus de 60.000 jeunes ont été enrôlés dans les groupes armés et, favorables à la reddition
Full Article 3 minutes read

Insécurité à l’Est de la RDC: Plus de 60.000 jeunes ont été enrôlés dans les groupes armés et, favorables à la reddition

Selon les Informations à notre possession, la Coordination Nationale Inter-communautaire des Jeunes atteste la possibilité de reddition de plus de 60.000 jeunes enrôlés dans les groupes armés. Elle s’est prononcée sur la question sécuritaire encore inquiétante dans cette partie du pays caractérisée par : « la multiplicité de groupes armés ». Dans un mémorandum dont la copie nous est parvenue ce mardi 20 Octobre 2020, cette structure citoyenne  des jeunes de toutes les communautés  de la RDC  déclare avoir suivi l’appel du Chef de l’État lancé aux groupes armés pour leur démobilisation. Un appel traduit en acte par ce regroupement des jeunes qui n’a pas manqué à partir à la rencontre des congolais actifs dans les forces et groupes armés. « Nous sommes parvenus à convaincre plus de 60.000 jeunes enrôlés dans ces groupes armés. Ils sont disposés à déposer leurs armes et à s’inscrire dans le processus de paix », indique Benjamin Mushunganya, Président National de cette structure.

Ils ont déjà commencé un travail en amont

Toujours selon notre  source,  neuf groupes armés ont été conscientisés à emprunter ce chemin de la reddition. La volonté à déposer les armes est manifestée. Cependant,  ce réseau d’hommes en armes continue à endeuiller les paisibles citoyens. C’est pourquoi, la Coordination Intercommunautaire des Jeunes s’adresse au Chef de l’État à travers les recommandations suivantes : « Privilégier le dialogue avec les leaders de ces groupes armés au lieu de procéder par la force. Ceci va permettre aux populations déplacées de regagner leurs villages abandonnés et aux élèves de rentrer à l’école dans les zones concernées par l’instabilité sécuritaire » et de poursuivre que : « Ces groupes armés massacrent sans pitié les compatriotes ».  Le soutien de la Présidence de la République à cette organisation citoyenne visiblement soucieuse d’une paix durable au pays est sollicité. Par ailleurs, cette coordination des jeunes suggère également  aux gouvernements  du Rwanda et  de l’Ouganda  d’organiser un dialogue franc  avec les FDLR et les ADF, vu le caractère régional de cette situation sécuritaire volatile depuis plus d’une décennie. Rappelons que, le Président de la République a séjourné au Nord-Kivu pour un mini-sommet régional sur la paix. Un événement qui ‘’donne plus d’espoir’’  de voir la partie Est de la RDC  transformée en havre de paix, estime en substance, le signataire du dit mémo.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.