Now Reading:
Goma : quand les militants d’Ensemble défient la police
Full Article 2 minutes read

Goma : quand les militants d’Ensemble défient la police

« Aujourd’hui, la population de Goma a démontré qu’elle est attachée à Moïse Katumbi, c’est lui la vedette du jour. Aujourd’hui nous avons démontré que malgré l’interdiction de la tenue de ces manifestations par la PNC, la population était déterminée à accueillir  son leader » déclare le député Muhindo Nzangi, lors de leur sortie  dans la salle de ciné cathédrale. En effet,  les militants d’Ensemble pour le changement ont été dispersés par la Police Nationale Congolais au stade de l’unité. Ils avaient déjà pourtant fait la réservation de ce lieu et ont même adressé une lettre d’information pour la tenue  de leur manifestation de liesse à l’autorité urbaine. Visiblement leur action n’a pas été appréciée par le pouvoir en place. Ils ont été chassés et se sont dirigés vers  l’esplanade de l’ISC/Goma où, ils seront refoulés de nouveau. Ils  finiront  leur course au ciné cathédral de Goma où les prêtres catholiques leur offrirent l’hospitalité pour concrétiser leur droit et devoir civique. Là, c’est une cérémonie  à des allures festives couplée par des denses et des chants patriotiques qui ont caractérisé ces manifestations. Une manière pour le regroupement politique qui soutient le choix de Katumbi Chapwe  à la présidentielle prochaine  d’accueillir le leur dans une liesse communale. Là, on pouvait voir, une mobilisation sans pareil malgré les perturbations policières. Finalement, les services de sécurité se sont délibérément délassés des militants d’Ensemble pour le changement’’ à jouir de leur droit et devoir politique. Le député national Muhindo Nzangi, élu de Goma, tête de série numéro de ce rassemblement populaire, revient sur leur satisfaction «  nous voulons que Moïse soit notre président de la République et disons merci à la population de Goma. Nous les assurons qu’on fera tout pour que Moïse soit candidat  à la présidentielle prochaine, mais aussi le président de la RDC après le 23 décembre 2018 » assure-t-il.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.