Now Reading:
Goma : L’insécurité perturbe le travail du fonds social de la RDC à l’est du pays
Full Article 3 minutes read

Goma : L’insécurité perturbe le travail du fonds social de la RDC à l’est du pays

L’ADG du Fonds Social de la RDC est arrivé ce dimanche 10novembre à Goma.  Il vient en mission de travail à l’Est de la RDC. Rufin Bo-Elongo va évoluer leurs projets et jogger  le niveau de leur réalisation. Il a aussi soulevé quelques difficultés que rencontrent son entreprise ici au nord et Sud –Kivu notamment l’insécurité et la Maladie à Virus Ebola. Il a dit à la presse à l’Aéroport de Goma.

Selon  le chef du Fonds Social de la RDC, la région de l’Est de la RDC est confrontée au problème de la présence des différents groupes armés depuis plus de 2 décennies, ce qui crée une insécurité notoire dans presque tous les territoires que comptent les provinces du Nord et Sud Kivu. C’est une affirmation de l’Administrateur Directeur Général  du FSRDC, Rufin Bo-Elongo. : « Cela impacte négativement la réalisation des projets de développement que certaines organisations Etatiques et non Etatiques veulent mettre en œuvre » déclare-t-il et d’ajouter  bien des contrées ciblées par ces projets avance difficilement. C’est l’avis du Directeur Administrateur Général du Fonds Social de la RDC.  Le patron du FSRDC  l’a dit  ce dimanche 10 novembre 2019 lors de son arrivée à Goma en transit pour Bukavu.  Il a dit être présent pour évaluer les activités qu’a réalisé son organisation au courant de l’année 2019 et planifié celles de 2020 qui pointe déjà à l’horizon. Selon Mr. Rufin   souligne que ,  les guerres incessantes dans la partie Est de la RDC ne permettent pas au fonds social de réaliser les projets qui visent le bien être de la population car cette entreprise de l’état congolais  ne fait qu’appuyer  les initiatives  privées provenant dans la population.

L’année 2019 n’a pas été facile pour le FSRD

 Au cours de la mise en œuvre de certains projets, la maladie à virus Ebola s’est improvisée en province du Nord Kivu tuant ainsi plus de 2000 personnes dans moins de deux années.
Grâce à l’expertise des agents de la riposte cette maladie mortelle, elle sera  maitrisée. Ceci  a permis au Fonds Social de la RDC  de  continuer ses activités dans ces coins  du pays et cela sans d’énormes difficultés sanitaires  a-t-il poursuivi.

Ils se buttent souvent aux difficultés

 Les problèmes de l’accès sécuritaires et physiques dans certains coins du pays n’ont pas été oubliés par ce responsable. : « sNotre pays est très vaste, l’Etat de délabrement de nos routes, les groupes armés actifs dans certains territoires du pays n’ont pas fait à ce que nous réalisions effectivement  quelques projets  en faveur de la  population. »  révèle-t-il.  Il pense qu’au cours   de cette évaluation,   il sera question de voir toutes les activités qui ont été lancées au courant de l’année en cours, les  examinés s’ils ont été  bien réalisées jusqu’au bout et planifier avec  quel partenaire travailler en 2020 parce que, les projets actuels prennent  fin d’ici  décembre prochain. Il a émis le vœu de voir son organisation travaillait  avec des partenaires’’ les plus performants’’ et  les moins,  seront mis dans la liste noire et ne pourront jamais travailler avec eux  car dit-il, le FSRDC vise l’excellence.

 Junior Akilimali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.