Now Reading:
Goma : Le 2e vice-président de l’Assemblée Nationale vient en vacances parlementaires
Full Article 4 minutes read

Goma : Le 2e vice-président de l’Assemblée Nationale vient en vacances parlementaires

Le député national Balamage Nkolo  est arrivé à Goma ce dimanche 14 juillet 2019. Il vient pour ses vacances parlementaires, question d’être en communion avec sa base  électorale. L’honorable  Balamage Nkolo dit être en attente pour l’investiture du gouvernement  de la RDC. Il ajoute que, le FCC reste  serein de gagner la présidence du sénat face à Bahati Lukwebo

la 3e personnalité de la chambre basse de la RDC, Balamage Nkolo accueilli par les autorités du Nord-Kivu à l’Aéroport de Goma

 Aussitôt arrivé à l’Aéroport International de Goma, le 2e vice-président de la chambre basse du parlement de la RDC  dit  accomplir les devoirs d’un représentant du peuple en faveur  de  ses électeurs.  Il revient sur l’objet de son voyage professionnel  lors de son escale à Goma «   nous sommes en attente d’une session extraordinaire  pour investiture   le gouvernement, j’ai été autorisé par la présidente de l’Assemblée nationale de venir  visiter nos bases de Goma et de Bukavu, voilà donc l’objet de ma visite dans nos deux provinces » déclare-t-il à la presse lors de son atterrissage à l’Aéroport International de Goma. Il a souligné que son regroupement politique, le FCC se prépare calmement pour gagner des élections sénatoriales  qui pointent à l’horizon en RDC.

Le FCC en ordre de batail  pour le sénatorial

 A la question de savoir comment se porte la plateforme politique Front Commun pour le Congo après le départ de Modeste Bahati Lukwebo. L’élu national de la circonscription électorale d’Idjwi, dans le Sud-Kivu soutient que, le FCC se porte en merveille   malgré le départ de leur camarade, le président national de parti politique  l’AFDC. Ils restent sereins pour les échéances électorales au sénat de la RDC «  ça ne chauffe pas chez FCC, nous sommes très tranquilles, c’est vrai qu’il y a des échéances qui nous attendent, l’installation du bureau du sénat. Les ambitions des uns et des autres ont fait que, l’autorité morale de l’AFDC puisse claquer la porte du FCC, c’est la démocratie et au FCC, on est tranquille pour notre victoire »  explique-t-il en ajoutant que quand  on s’engage en parti et regroupement politique, il y a des  règles à observer  au-delà de la démocratie, il faut observer une discipline pour bien avancer.  Ce que Lukwebo n’a pas pu.

Il prend acte du départ de Lukwebo

 Le député national Balamage regrette que Modeste Bahati Lukwebo n’ait  pas respecté de suivre les règles dont lui-même a été  membre de conseil des fondeurs de la plateforme FCC.  Il souligne que Modeste Bahati a tiré les conséquences de sa décision politique et le Front Commun pour le Congo  en tire de même. Il faut dire que, le FCC a une majorité  sénatoriale   dans la haute chambre du sénat. Une quarantaine des sénateurs et le sénateur Bahati Lukwebo n’a que 13 sénateurs parmi lesquels  7 se sont déjà déclarés se rallier au FCC  pour évider le vagabondage  politique ont –ils déclaré la semaine dernière à la radio Okapi. Pour rappel, tout à commencer lors que, l’autorité morale du FCC, le sénateur en vie ,  Joseph Kabila a désigné  Alexis Tambwe Mwamba comme  le candidat à la présidence du sénat au compte de sa plateforme, pourtant, le sénateur Modeste Lukwebo voulait à tout prix en être le candidat  de son  ancienne regroupement politique  électorale. Il a soutenu le maintien de sa candidature  vu  son poids politique avec à son actif 44 députés nationaux  dans l’AFDC et Alliés, 13 sénateurs et une soixantaine des députés provinciaux y compris de gouverneur et vice-gouverneurs dans certaines   provinces du pays. Son idée a été rejetée par son ancien patron après ce bras de fer  et il  sera suspendu pour l’indiscipline. Après une semaine seulement, il va lui-même se déclaré démissionnaire  du FCC et  maintiendra sa candidature à la présidence du  sénat. Le sénateur Lukwebo a moins de chances pour gagner ces élections à la chambre base.Norbert Mwindulwa    

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.