Now Reading:
Goma : la manifestation de l’opposition, un succès sans incident
Full Article 3 minutes read

Goma : la manifestation de l’opposition, un succès sans incident

La manifestation des regroupements politiques de l’opposition accompagnée par des mouvements pro démocratie s’est déroulée sans incident. Un déploiement de la police à encadrer cette manifestation qui est parti du rondpoint Signers jusqu’au bureau de la CENI. Un mémorandum a été lu et déposé. Au fond de leur réclamation : la critique sur la machine à voter et les 16% d’électeurs fictifs. C’était, ce 26 octobre 2018 à Goma.
Il est 09 heures, lorsque, les acteurs politiques, accompagnés des jeunes de la LUCHA et des centaines motards pro démocrates quittent le rondpoint Signers, direction, le siège bureau locale de la CENI via le quartier général de la Monusco. Des milliers de manifestations avec des calicots à la main où l’on pouvait lire « oui aux élections et non à la machine à voter ». Ces écrits sont corroborés par le député provincial Saa Sita Kakule, le porte-parole de regroupement politiques de l’opposition au Nord-Kivu « la machine à voter est venue contrairement aux prévisions légales, c’est pourquoi, nous avons tenus à informer la population que, cette machine est la énième guerre que, Corneille Naanga a imposé aux Congolais »déclare-t-il en ajoutant que, c’est le bulletin vote qui reste légale en RDC. Après la lecture de leur memo devant la représente de la CENI, les manifestants ont incinéré un outil informatique en signe de protestation de la machine à voter. Ils ont ensuite remis leur document à cette cadre provinciale de la CENI. Interrogé à ce Sujet, Patrick Mundeke, conseiller du président d’Ensemble, Moïse Katumbi, dresse un bilan positif de cette manifestation, il revient sur sa satisfaction « nous sommes satisfaits par l’engagement des citoyens congolais, plus de 10 milles personnes se sont mobilisés pour dire non à la machine à voter car la cause que nous portons est la leur. » s’en félicite-t-il en poursuivant que, Naanga doit arrêter de s’en tété car les élections ne sont pas pour sa familles, plutôt pour la population congolais. Nous qui décidons comment allons-nous voter, mais pas ces machines. Nous refusons que, des machines remplacent les votes des congolais. C’est pourquoi, je lance ce message à Corneille Naanga que, les congolais disent non à la machine à voter, elle est illégale et le secret du vote biaisé, son utilisation est aussi compliquée pour la plupart des congolais analphabètes…
Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.