Now Reading:
Goma : La JERVIF continue à réclamer la victoire de Fayulu à travers une marche pacifique
Full Article 3 minutes read

Goma : La JERVIF continue à réclamer la victoire de Fayulu à travers une marche pacifique

La Jeunesse engagée pour la Reconquête de la victoire de Martin  Fayulu, JERVIF a tenu une marche pacifique ce 04 mars en cours dans la ville de Goma. L’objectif,  d’aller déposer un mémorandum à la MONUSCO afin de réclamer la victoire  de Fayulu, son coordonnateur  Christian Kabemba  a été reçu par le Chef de Bureau de la Monusco, Daniel Ruise et a promis de faire parvenir leur cris de cœur aux instances supérieures.

C’est sous un soleil de plomb, que des centaines des jeunes du mouvement citoyen JERVIF  scandaient des chants  avec des calicots sur lequel, on pouvait lire Kabila égale à Tshisekedi ou en encore rendez-nous notre victoire et cela sans délai. Christian Kabemba, le coordonnateur National JERVIF se défoule en ces termes «  C’est la victoire électorale du peuple qui a été confisquée, volée et attribuée à un autre individu, ce n’est pas normal  que le peuple ferme les yeux sur cette tricherie politique » déclare-t-il et d’ajouter que, la population du Nord-Kivu passe en vitesse supérieure  pour mener  une série d’actions afin de se faire attendre car la vérité est têtue insiste-t-il. Pour ces jeunes visiblement très en colères et engagés pour leur cause, le régime du président sortant aurait organisé une élection mascarade pour assoir à la tête du pays, un homme qui reste l’ombre du président honoraire Kabila «  le président de la République sortant avec à sa suite, la CENI, la Cour Constitutionnelle ont  comploté pour placer à la tête du pays, la RDC, un président non élu »se désolent-t-ils.  C’est pourquoi, au travers cette marche pacifique, nous sollicitons l’implication  et l’appui à notre cause de la communauté internationale, de l’Union Européenne,  de l’Union Africaine. Ils soutiennent qu’il est temps  que la victoire du peuple triomphe.  Ces jeunes pour la plupart, intellectuels ont dans leur lettre ouverte déposée à la MONUSCO  proposé quelques pistes  de solution afin que la RDC reste dans une quiétude. Ils pensent que le recomptage des voix, un  bulletin après l’autre  et un bureau de vote par un autre, la publication des résultats circonscription électorale par une  circonscription conformément à la loi électorale soit démise. A défaut de ceux-ci, ils exigent la reconstitution du bureau de la CENI  et de la Cour Constitutionnelle afin de réorganiser une élection libre et transparente dans le vrai sens du terme  dans une période de six mois  car pour eux, la paix n’a pas de prix. Il faut donc la chercher dans tous les sens avec tout le moyen  pour qu’elle soit consolidée d’avantage a conclu, le Coordonnateur National de JERVIF, Christian Kabemba. Interrogé à ce sujet, Raphael Kibando, habitant de Goma qui n’a pris place à cette manifestation souligne qu’il ne  jamais tard pour que la vérité soit connue pour un peuple qui aspire à la vraie démocratie et à son développement. Par ailleurs, le Chef de bureau de la Monusco, Daniel Ruise qui a réceptionné ce mémorandum entre ces mains,  promet à ses hôtes de faire parvenir leur lettre à qui de droit.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.