Now Reading:
Goma : La coupure d’internet impacte négativement sur le gagne-petit
Full Article 2 minutes read

Goma : La coupure d’internet impacte négativement sur le gagne-petit

Les mesures prises par les autorités de la RDC  sur la coupure d’internet ont des conséquences graves sur  le quotidien de la population notamment  leur économique. La plupart des secteurs qui recourent à l’internet  enregistrent un manque à gagner à Goma, c’est le cas  des cybers café,  des restaurants en ligne et même de paiement bancaire sur internet.

La majorité des Cybers cafés visités sont quasiment fermés  notamment au centre –ville et aux quartiers Katindo. Les quelques rares Cybers qui ouvrent sur les artères principales de Goma n’enregistrent pas  l’engouement habituel. Les jeunes hommes qui y travaillent se plaignent de manque  de la clientèle. Une conséquence directe de la coupure d’internet. Du coup,  ces jeunes ne  savent plus travailler l’un d’eux parle de leurs désarrois « on est bloqué depuis la coupure d’internet et pas des clients. Nous perdons déjà le rythme de recette journalière souvent enregistré ici.» explique-t-il. Cette coupure de connexion a sans nul doute des conséquences graves  sur le total de recette mensuel , c’est ce qu’ajoute  Djuma Pili rencontré dans un autre cyber café dénommé ML « ça fait plus de deux semaines que nous tournons à rond et ne travaillons pas, ceci va avoir un impact négatif sur notre recette mensuelle et impacté même sur la paie des agents  ainsi que de la location du bâtiment, si ceci continuait » craigne-t-il  en continuant que, les autorités devraient normalement prévenir leurs administrés pour qu’ils préparent des alternatives par rapport à cette situation qui selon lui,  reste flou. Oui, nous l’avons constaté aussi, l’internet fait vivre des milliers  des familles notamment à Goma. Ce manque de  connexion d’internet renvie plusieurs populations congolaises au chômage forcé.  Il faut dire aussi que, les autorités congolaises  expliquent cette décision par le souci de maintenir  l’ordre public afin d’éviter des intoxications  des populations durant cette période postélectorale. Ils pensent que priver  l’internet à la population peut préserver la paix.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.