Now Reading:
Goma : Habari RDC a facilité la parole aux jeunes pour discuter au tour de comment promouvoir la tolérance sur les réseaux sociaux ?
Full Article 3 minutes read

Goma : Habari RDC a facilité la parole aux jeunes pour discuter au tour de comment promouvoir la tolérance sur les réseaux sociaux ?

Face aux Jeunes, une activité hors-ligne de Habari RDC  pour  faciliter la parole aux jeunes afin de discuter sur des sujets  qui minent leur communauté.   Ce samedi 05 décembre  2020, les jeunes de la ville de Goma ont eu un face à face  pour discuter  sur comment promouvoir la tolérance  sur les réseaux  sociaux. Tout le monde s’est  défoulé  et  des suggestions ont été données à l’hôtel  Bakanja de Goma.

Des jeunes après ces assises à Bakanja Goma

A en croire Elvis Katsana, le Coordonateur de Habari RDC  dans la zone Est, cette activité  est consécutive à leur  programme  hors ligne en faveur des jeunes pour discuter et trouver des solutions  aux problèmes  qui  rongent leur communauté. C’est la raison pour laquelle  Habari RDC a facilité ce  face à face pour que  ces jeunes trouvent à eux-seuls,  de solutions à leurs problèmes. Ils en parlent  en large : «  nous sommes heureux de vous recevoir pour échanger au tour de notre thème sur la tolérance. Car le 16 Novembre dernier, le monde a célébré la journée mondiale de la tolérance et avons trouvé que la tolérance au niveau des réseaux sociaux  n’y est pas dans le contexte de la RDC »  explique-t-il. Elvis Katsana soutient que,  sur les postes  se trouvant  sur l’internet, il ya des gens qui ont tendance à promouvoir la haine sur la toile, le  discours de violence, de manipulation  politicienne  et cet état de chose ne facilite pas une tolérance mutuelle entre les  jeunes congolais.

 Tolérer c’est endurer  pour les participants

 Pour des participants à ce conférence débat, la tolérance, c’est  supporter l’autre malgré lui,  une valeur    qui consiste à respecter l’opinion de l’autre malgré que cela  ne vous enchante pas. C’est l’avis  de Chançard Dunia  de mouvement citoyen Raiya Nasimama : «  Tolérer, c’est accepter l’idée  ou l’argument de l’autre malgré  que cela ne vous plaise pas, c’est même la beauté de la démocratie, c’est accepter l’autre sur la toile malgré sa divergence du point de vue » explique-t-il à l’assistance. Plusieurs questions ont été soumises à l’assistance sur ce thème du jour. Maître Sawy Baeni, le modérateur du jour revient sur certaines questions à l’ordre du jour : «   Sur quoi  peut-on porter la tolérance sur  les réseaux sociaux ?,  est-ce qu’on est souvent libre de s’exprimer  sur des sujets  ‘’ tabous’’ dont l’homosexualité, la sexualité… ? Quand est-ce que la publication de l’autre peut vous déranger ? Pourquoi doit –on se tolérer mutuellement ? » Interroge-t-il  le  public à l’hôtel Bakanja.

Ils ont pris l’engagement de la promouvoir

A la fin, les jeunes ont émis les vœux de  pouvoir se tolérer sur certaines  questions afin de promouvoir la culture de la paix,  de la démocratie  et de la cohésion  sociale dans leur communauté. Par ailleurs Johnson Ishara, Président du Parlement des Jeunes au Nord-Kivu a suggéré qu’on puisse définir clairement  des cas qui peuvent être tolerer sur la toile  et d’autres non. Car disait-il avant d’être toléré, il faut aussi être tolérant : «  il y a des personnes qui vont sur l’internet  pour nuire seulement autres, propager des fausses informations qui détruisent  leurs  amis et même la communauté. C’est pourquoi, il faut parfois les amener en justice  pour les décourager  car l’on ne peut pas exiger ce que l’on n ‘a  pas  » a –t-il proposé.

Junior Akilimali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.