Now Reading:
Editorial : une union sacrée très compliquée ou passage en force risquée de Félix Tshisekedi
Full Article 3 minutes read

Editorial : une union sacrée très compliquée ou passage en force risquée de Félix Tshisekedi

 Qui ne risque rien n’a rien dit-on.  Mais le risque que veut courir monsieur  Félix Tshisekedi  pour former une Majorité Présidentielle  est  grand et de surcroit très compliqué pour lui et pour l’ensemble du pays. Emergence Plus, estime que le pays est encore fragile, de par ses institutions ainsi que les acteurs qui les animent.  Mr le Président Félix Tshisekedi veut se constituer une union sacrée  qui lui permettrait de jouir de toutes ses  prérogatives en tant qu’un  Chef de l’état  et ainsi gouverner  la République Démocratique du Congo selon sa vision. Le président de la République ne peut le faire que dans le cadre constitutionnel  en identifiant une nouvelle majorité présidentielle au sein de l’Assemblée Nationale. Quelle chance–a-t-il pour y parvenir compte tenu des enjeux politiques du moment?  Dans l’esprit  de la constitution de la République Démocratique du Congo, en son article 78, stipule que le Président de la République doit avoir  une  Majorité Présidentielle absolue au sein de l’Assemblée Nationale pour former son Gouvernement. Si cette majorité n’existe pas comme c’est le cas actuel  étant donné aucune liste des députés nationaux ne porte la mention FCC, le Chef de l’état dispose d’une brèche pour  se constituer une nouvelle majorité.  Emergence plus  croit que, seulement, cette option n’est  chose facile  au moment  où  la majorité des élus nationaux  demeure fidele  au FCC et à Joseph Kabila, l’autorité morale.   De ce fait, la première force politique au sein du FCC à l’Assemblée Nationale  a  moins de 120 élus. Grace à  son alliance avec l’AFDC, AAB et tant d’autres regroupements politiques,  la plate forme politique de Joseph Kabila réunie plus de 340 députés Nationaux. La deuxième force  au sein  du parlement , c’est Ensemble  de Moïse Katumbi  qui a 76  députés nationaux, le CACH  compte 48 élus nationaux , le MLC  22  députes et d’autres partis  politiques ont 9 députés. Emergence Plus  voit  la possible alliance CACH-LAMUKA, mais ils  ne pourront réunir que,  196 députés  sur les  500  que compose l’Assemblée Nationale de la RDC.   A cet effet, Félix Tshisekedi pourra donc compter sur le débauchage de 182 députés membres  de regroupement  politique  du FCC de Joseph Kabila   autres que,  le PPRD et le PRP   de Janette Kabila. Mais seulement la carte  à jouer ne sera pas aussi facile comme  le pense le Président Félix Tshisekedi car le stratège  Joseph Kabila, le Joker ou la carte qui gagne  toujours  en  politique congolaise  n’a pas encore mis à nu sa stratégie car  Emergence Plus  estime  qu’il n’est pas le moindre. C’est un fin politique du moment au niveau de la RDC,  de  l’Afrique et du Monde. Mr Joseph Kabila est un politicien mature et sage. Pour le dribler, il faut vraiment avoir suffisamment des atouts. C’est pourquoi, Emergence Plus, propose un Gouvernement de cohabitation, ou organiser  des élections anticipées ou encore que  l’actuel Président de la République retient son gouvernement  de coalition en remaniant et y ajoutant  quelques acteurs indépendant dont la société civile ainsi que des acteurs  politiques  ignorés   pour sauver la jeune démocratie en  RDC mais  aussi éviter à son peuple le pire. Que la  demeure ne prenne pas feu.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.