Now Reading:
Editorial : Un candidat idéal à la présidence de la RDC, doit penser au congolais avant de penser au congo
Full Article 3 minutes read

Editorial : Un candidat idéal à la présidence de la RDC, doit penser au congolais avant de penser au congo

Le candidat idéal à la présidence de la RDC doit être, celui qui saura placer le congolais au centre de ses  préoccupations. Celui qui a des propositions pratiques pour régler les questions  du salaire, du chômage et de la retraite des congolais. En ce sens, l’émergence plus estime que, le débat doit être au niveau des idées et non des personnalités comme les prétendent nos politiques. L’émergence plus  pense que, le Salaire Minimum Interprofessionnel Garantie(SMIG), fixé à  5 dollars Américains par le gouvernement  congolais le jour est insignifiant. Il faudra lever la dimension du  débat. Car  le 5 dollars pour une famille restreinte,  c’est toujours maintenir  la pauvreté. Si l’on résolvait le problème du chômage, les groupes armés qui pullulent partout seraient en même de se résoudre. Emergence plus estime que,  c’est parce qu’on n’a pas d’emplois pour ces jeunes que, ces groupes  résistent dans nos brousses et surtout au Nord-Kivu.  De même que, le problème de  la  retraite des fonctionnaires de l’état pose des sérieux problèmes. Dans d’autres cieux, si une personne va en retraite, sa famille doit organiser une fête mais,  ce qui n’est pas le cas en RDC.  Le  sujet retraité n’étant pas payé ou était sous payé avec un salaire trop  dérisoire. Comment voulez-vous qu’il assume sa retraite professionnelle ? Il ne sait pas faire des économies pour son présent moins encore son futur.  Du coup, l’envoyer en pension de retraite,  c’est  l’envoyer à un mouroir. Emergence Plus, soutient que,  le profil d’un  candidat idéal aux futures élections  en RDC doit expliquer au congolais des solutions majeures avec détail à ces trois problèmes cités ci-haut. Nous devons oublier d’accroitre les revenus de l’état congolais comme le prétendent la plupart de ces candidats.  Le meilleur  candidat à la présidentielle  pour ce scrutin du 23 décembre prochain doit commencer par redresser  ces trois piliers qui constituent pour nous, le socle de l’émergence de la RDC. A notre avis,  Construire des routes, des hôpitaux ou des bâtiments qui ne profitent pas directement  aux citoyens lambda  comme c’est le cas  des hôpitaux ultramodernes construits à Kinshasa, mais malheureusement qui coûtent très chers car  ne profitent pas aux citoyens moyens. C’est pourquoi, Emergence Plus propose de  penser d’abord  au congolais  avant de penser au congo.  Que le congolais  soit riche pour s’offrir ce qu’il désire après sa restauration économique du pays.  Donc, nous remarquons  toujours des clics, l’opposition veut un candidat unique,   de l’autre côté, le   Front Commun pour le Congo pense  de même, mais ils ne pensent à un candidat qui a des idées fortes et  uniques  ou des programmes uniques pas autour des personnalités. Qui ferait que,  le congolais  soit en avant, un candidat qui rêve grand. Car  on trouve des solutions en parlant des idées qui jaillissent la lumière. Plus de 58 ans après l’indépendance de la RDC, les politiciens en majorité continuent à  détruire ce pays, mais pour le réparer, ça va devoir nous prendre assez d’années de plus. Arrêtons des suivre des personnes, des charismes, des personnalités friquées, des promesses fallacieuses… Poussons les partis politiques à parler des idées car le congo est un grand pays et devons rêver  grand, un congo émergent ou développé  pour nos progénitures.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.