Now Reading:
EDITORIAL Emergence Plus dénonce le caractère illégal des décisions annulant toutes les motions des déchéances adressées aux Gouverneurs jugés Incompétents par nos élus du peuple.
Full Article 4 minutes read

EDITORIAL Emergence Plus dénonce le caractère illégal des décisions annulant toutes les motions des déchéances adressées aux Gouverneurs jugés Incompétents par nos élus du peuple.

L’actuel Ministre de l’Intérieur est en train d’annuler toutes les motions de défiance  ou de censure  votée contre les Gouverneurs des Provinces  non efficaces. Ces Gouverneurs ont été invités en décembre dernier  à Kinshasa pour participer aux travaux de leur Conférence. Dans une Correspondance adressée aux  mercredi 03 Février 2021 aux Assemblées Provinciales, le Patron de la territoriale en RDC  a jugé que ‘’toutes ces motions  de non avenues’’ tout en s’appuyant sur la jurisprudence  de la Cour Constitutionnelle. En attendant la décision de cette Cour au cas par cas,  Gilbert Kankonde a réhabilité tous les Gouverneurs des provinces  déchus  par ces Assemblées Provinciales respectives malgré le caractère de leurs accusation, une aberration consommée et cautionnée par ce responsable de haut niveau  qui régresse de  l’Etat de Droit remarquée par tous  pourtant , cet Etat de Droit  est voulu par le Chef de l’Etat , Félix Antoine Tshisekedi   mais la loi  de mon pays est très claire  quand à ce !    A en croire Emergence Plus, l’article trois de la Constitution  a doté nos provinces de la personnalité Juridique  et d’une autonomie de gestion des affaires publiques.  A cet effet,  les décisions des Assemblées Provinciales engagent donc le peuple souverain conforment  à l’article cinq de notre loi fondamentale. Elles ne peuvent qu’être annulées par les organes  légalement habilités ; le Ministre de l’Intérieur de la RDC, étant le responsable numéro 1 de la territoriale en vertu de l’article 93 de  la Constitution, il  n’a  le pouvoir d’annuler  les décisions des Gouverneurs dans  des conditions prévues par des articles  65 et 66 de la loi de notre pays portant des principes fondamentaux à la libre administration de nos 26 Provinces. Fort malheureusement, Emergence Plus  constate avec amertume, qu’aucune disposition de cette loi-mère ne lui autorise à annuler  une décision des Assemblées Provinciales.  La constitution est donc violée au point d’avoir une grosse indésirable, mais qui, le nouveau né et la mère   connaissent  bien leur bourreau,  ‘’ l’actuel  Ministre de l’Intérieur de notre pays’’  et ceci reste impuni par le magistrat suprême de la RDC. L’Etat de Droit prôné  par Félix Tshisekedi  est aussi pétunée par  son propre lieutenant  du non de Gilbert Kankonde. La déchéance des Gouverneurs de nos provinces conforment aux articles 41 et 42   de notre loi -mère,  Emergence Plus sait pertinemment qu’elle  ne peut  être annulée  par les Cours Administratives  ainsi que la Cour Constitutionnelle en vertu des articles  72, 73 et 74  de notre Constitution.  Emergence Plus connait aussi  qu’à quand de crise institutionnelle persistante, seul le Président de la République, le Magistrat Suprême  de mon pays  a le pouvoir de dissoudre les Assemblées Provinciales Conformément  aux articles 199 de notre Constitution  ainsi 19 et 20  de la loi sur la libre administration  de nos provinces. Mais ici, ce n’est pas le cas.  C’est pourquoi, Emergence Plus  étant gardien  de la jeune démocratie qui visiblement en état critique  car elle  est en train d’être pétunée, sabotée  ce dernier temps, jour et nuit par certains individu   du pouvoir actuel,  nous régresse d’avantage.  Emergence Plus Conseille  sans Etat d’âme ni froid aux yeux   le pouvoir en  place  de préserver les acquis de notre jeune démocratie, une démocratie  par laquelle  le peuple de la RDC a participé   pour sa première fois à une alternance civilisée  à la tête  du pays de Patrice Emery Lumumba. Une alternance qui a placé le Président de la République Félix Tshisekedi  comme l’actuel Président de tous les congolais. Donc, Emergence Plus n’aménagera aucun n’effort pour dénoncer les dérives autoritaires qui prennent  une ampleur inquiétante dans notre pays  et cela nous régresse d’avantage.

Norbert Mwindulwa  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.