Now Reading:
Dialogue de Vérité au Nord-Kivu : les participants proposent certains préalables dont la gestion rotative de la province
Full Article 4 minutes read

Dialogue de Vérité au Nord-Kivu : les participants proposent certains préalables dont la gestion rotative de la province

Toutes les couches  de la population du Nord-Kivu sont en dialogue social  ce vendredi 31 juillet 2020 à l’hôtel Cap Kivu de Goma. Ils sont  plus de 200 participants  dont les autorités policitico-administratives, coutumières, les partenaires humanitaires   et mêmes des hommes ordinaires.  Ils échangent  pour cette deuxième journée  sur des questions liées à la  sécurité,  paix et développement  au Nord-Kivu. Une des propositions, c’est la gestion rotative de la province.

ils débattement des questions liées à la paix et à la stabilité pour le Nord-Kivu , les participants à Goma

Des causes liées  à la paix,  à des guerres en répétition, activisme des groupes armés  a connotation tribalo-ethniques  , la crise de confiance  intercommunautaire , les frustrations de certains groupes ethniques  considères  comme marginalisés dont les Mbuti et les Babingi   sont des questions qui s’invitent sur  ce forum dit de ‘’Vérité ‘’ .  A en croire , le Gouverneur de la province du Nord-Kivu , l’initiateur  de cette table ronde pour la paix  , son objectif est celui d’aboutir à des résultants entendus   sans préjudicier  les lois de la République Démocratique du Congo, Carly Kasivita en  dit plus  : «  Ce dialogue vise à contribuer à la consolidation de la paix  et à la stabilisation de notre chère province  au-delà de la diversité qui ne nullement question de  discuter les lois de la RDC. Les parlements National et Provincial  devraient s’en approprier pour ce type d’exercices  » explique-t-il.  De son côté, le Vice –président de la Coordination Nationale de la Société Civile, les trois jours sont insuffisants  d’ou la nécessité d’une commission permanente   qui selon lui devrait être constituer  afin de rassurer les suivis de toutes les recommandations qui vont en sortir  ce samedi   à la fin de cet exercice qui a permis aux Kivuciens de libérer la parole . Thomas Daquin en dit : « Cette question  de vérité ne peut être limité pendant  trois jours, si les  recommandations allant dans le sens de dire … »  redoute-t-il.

Une gestion rotative entre les territoires, parmi les résolutions  

 D’une autre part, un groupe des Députés provinciaux  soutiennent   la tenue  de ce dialogue  de vérité pour l’avenir meilleur de la province. Toutefois, ils en proposent  que, les participants  devront se battre afin qu’ils aboutissent à un consensus  sur des nouvelles dispositions  dans la gouvernance de la province du Nord-Kivu tout en suggérant que la gestion des institutions  la province  devront se faire d’une manière rotative selon que ,  les ethnies ou territoires composant  cette province. L’un d’eux Prince Kihangi, élu de Walikale pense que la gouvernance est l’un des problèmes  qui déchurent le Nord-Kivu  et la laisse  en cet état  de vulnérabilité : «  parmi les problèmes  qui rongent notre province, il y a question de Gouvernance. Il y a des catégories des membres des communautés qui ne participent pas à la gestion de la province  que ce soit au Gouvernorat , à l’Assemblée Provinciale … »  déclare-t-il en poursuivant que ceux-ci font à ce qu’ils puissent  proposer des mécanismes institutionnels  de gestion rotative  du Gouvernorat et de l’Assemblée Provinciale du Nord-Kivu.

Encore une gestion tour à tour

 Ce politique veut qu’au sortir de ses assises, que les participants se mettent d’accord d’une gestion rotative  de cette province. Si par exemple hier   un territoire x  était à la tête de la province, y territoire  devrait être aussi à l’Assemblée Provinciale et s’échanger vice-versa  afin d’apaiser le désire de gérer des uns  aux autres.  Le Député Provincial Prince Kihangi  soutient qu’ils en profitent également pour discuter sur la répartition  de la richesse de la province car selon, celle-ci donne l’impression comme si l’on ne peut que promouvoir le développement de certains  coins  en défaveur des autres. Il faut dire que , ces pourparlers ont commencé ce jeudi 30 juillet encours et vont faire tomber ses rideaux ce samedi 01 Aout 2020  à Goma. Les attentes de la population restent  longues comme des chapelets  à ses assises de Goma.Norbert Mwindulwa    

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.