Now Reading:
CPI RDC : Jean-Pierre Bemba enfin libéré, mais sera-t-il indemnisé ?
Full Article 3 minutes read

CPI RDC : Jean-Pierre Bemba enfin libéré, mais sera-t-il indemnisé ?

Jean-Pierre Bemba, le président de MLC/Photo ,droits de tiers

Jean-Pierre Bemba Gombo a été remis  en liberté provisoire depuis ce 12 juin en cours  après son acquittement par la chambre d’appel  de la Cour Pénale internationale, CPI en abrégé.  C’était au cours d’une conférence de mis en état  de la chambre de la première instance  qui a été  convoquée depuis le jour où  le président du parti politique, Mouvement pour la Libération du Congo, MLC. Ces confirmations sont celles du chargé de la sensibilisation de la Cour Pénale Internationale  à Kinshasa,  Patrick Tchibuyi. Par ailleurs, Patrick dans l’une de ses correspondances, fixe l’opinion sur les dommages et intérêts  que pourraient bénéficiés Jean-Pierre Bemba Gombo  pour les préjudices subis depuis son incarcération, il y a de cela 10 ans à la Haye.  C’est possible de l’indemniser, mais il suffit que la défense mène d’abord une démarche  en ce sens et que les juges en décident  dit Patrick Tchibuyi «   le jour où même la chambre d’appel a rendu  sa décision, la chambre de première instance, sait qu’elle s’occupe justement des affaires concernant les atteintes quant à l’administration de la justice, a donc rendu une décision convoquant  une  conférence de mis en état le 12 juin  pour statuer sur  le maintien à la détensions ou pas de Monsieur Jean-Pierre Bemba, mais heureusement pour lui,  il a été acquitté et mis en liberté provisoire » explique-t-il en poursuivant que  ce n’est qu’à l’issue de cette conférence de mis  en état que les juges  qui s’occupent de cette affaire  ont décidé de libération  conditionnelle de Monsieur Bemba. Par rapport à son acquittement  est –ce que la CPI pourra le dédommager  pour les préjudices subis comme il a été mis en liberté provisoire ? Patrick Tchibuyi  soutient  que,  la défense  a les droits et la liberté  d’introduire une action en demandant l’indemnisation. Selon toujours lui, le statut de Rome le prévoit dans des circonstances  exceptionnelles, particulières et bien déterminées. Maintenant si,  une telle demande est introduite par la défense, il reviendra aux juges de pouvoir statuer sur cette demande conformément  au statut de Rome et de rendre la décision quant à ce. Jean-Pierre Bemba devra sortir de la Haye pour la Belgique où étaient installés sa femme et ses cinq enfants avant de se décider sur son avenir politique.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.