Now Reading:
Congo-Central : la sur taxation douanière provoque la flambée de prix et la rareté des Marchandises au poste transfrontalier de Lufu
Full Article 3 minutes read

Congo-Central : la sur taxation douanière provoque la flambée de prix et la rareté des Marchandises au poste transfrontalier de Lufu

Les activités sont en baisse au marché transfrontalier  de Lufu.   Lufu est  dans le territoire de Songololo au Congo -Central. Selon les Commerçants contactés sur place, cette situation s’explique par les tracasseries dont ils font l’objet  par une multitude des services dans  la Direction Générale de Douane et accises DGDA en sigle.  Conséquences, les volumes de marchandises qui atterrissent sur place  en provenance de l’Angola est au rabais créant ainsi la rareté de beaucoup de produits et la flambée du prix.

photo illustrative du poste transfrontalier de Lufu RDC-ANGOLA /Droits tiers

Selon certains Commerçants  contactés sur place à Lufu, ils  veulent avoir des éclaircis sur la brigade mobile de la DGDA  du marché de Lufu, une localité  transfrontalière située la RDC et la République sœur d’Angola. Pourtant, il y a peu, ce marché  transfrontalier était un  grenier  qui approvisionnait  la population  de la ville de Kinshasa  et celle du Congo –Central en produits vivriers et les non vivriers. Mais, actuellement le marché de Fulu  traverse une période très compliquée en ce moment  car  les produits en ventes ne font une attirance particulière : les étagères sont vides,  les recettes sont en baisse et les commerçants venus d’Angola sont presqu’absents.

Des conséquences sont graves

Les vendeuses dans l’un des marchés d’angola

  Buda Ramazani, un vendeur Congolais  qui fait Kinshasa-Lufu,  que nous avons contacté sur  Lufu  pense que, la hausse des prix est consécutive à  la Douane de la DGDA.  Celle-ci   serait  à la base de  ce changement brutal  au niveau  de ce marché transfrontalier. Il en dit plus : «  avant un chariot des chaises revenait à 300 FC  à la douane pour son traversé, mais  à ce jour ceci revient à  500 FC  ici chez nous » déclare-t-il en poursuivant que, les services de la DGDA  informent que, ce prix augmente  sur l’instruction du président de la République de la RDC » déclare-t-il.  Ces  informations sont corroborées par  un activiste des Droits de l’Homme contacté  à Lufu, Matondo Richard  soutient également que,  les policiers et des douaniers congolais se pointent à chaque  passage de la frontière afin de rançonner les petits et grands commerçants : «  chaque traversé de congolais venant d’Angola pour s’approvisionner,   est monnayé sinon, la marchandise devra être saisie » regrette-t-il impuissamment en ajoutant qu’ils ont beaucoup dénoncé, mais sans succès.

phohoto d’illustration /droits tiers

Trop de taxes, tuent  les taxes

 Pendant la semaine de la vente  du côté  congolais,  notre source souligne que, les vendeurs Angolais paient la douane à leur traversé pour la RDC. Ce qui est regrettable est que,  la même marchandise, si, elle paie par les congolais,  ces derniers sont  obligés de payer d’autres frais supplémentaires   sur la même marchandise sur le lieu  et ceci pèse sur le coût de revient et de vente  des produits achetés.  Nos sources mentionnent que,  la DGDA a érigé deux barrières sur Lufu, l’une à la porte d’entrée de ce marché et l’autre sur la route qui mène Songololo dans le but de bien  cerner  leurs victimes  regrette  une autre personne qui a requis  son anonymat.    Tous nos efforts n’ont pas abouti pour avoir le point de vu de la DGDA sur cette situation alarmante.

Rédaction  Emergence Plus �wc��

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.