Now Reading:
CICR – Goma: Les journalistes, comblés après leur formation en techniques de reportage humanitaire
Full Article 3 minutes read

CICR – Goma: Les journalistes, comblés après leur formation en techniques de reportage humanitaire

Une quinzaine des journalistes ont été formés sur le  reportage humanitaire durant deux jours dans la ville de Goma. Un atelier de formation organisée par le Comité International de la Croix-Rouge.  Des journalistes bénéficiaires de cette formation se disent  satisfaits  des enseignements acquises. Ils l’ont dit  à leur dernier jour de ce recyclage.

 « À travers cette formation j’ai appris beaucoup des notions sur le journalisme humanitaire. Notamment le fait que notre travail de journaliste n’est pas d’être seulement le premier à donner de l’information (scoop) mais celui d’être le premier à donner de la bonne information,  la vraie » déclare Justin Kabumba, journaliste à Afrique Media et  l’un  de ses  confrères  d’ajouter  que les enseignements appris  m’ont donnés le goût et l’intérêt de se pencher sur les questions humanitaires qui méritent  une attention particulière de notre  part .

Les journalistes prennent l’engagement

 Désormais je veux œuvrer au travers les reportages et publications sur des questions humanitaires  a souhaité  Kayembe  M’VITA Dido Journaliste à Dépeche.CD. Du côté des formateurs l’on a insisté  sur la notion de l’angle dont  le journaliste doit aborder  pour traiter   son information en  les appelants à se tourner  leur regard vers ces sujets : «  Les journalistes congolais en ce jour doit changer son regard en ce moment en traitant le sort réservé aux victimes des conflits. Lorsque nous faisons nos reportages que nous puissions attirer l’attention des humanitaires en parlant sur la vie des victimes, blessées de guerres dont les enfants et femmes mais aussi violences sexuelles » insiste-t-il en poursuivant qu’avec nos instruments de travail nous pouvons mobiliser les humanitaires à s’occuper de ces personnes qui sont dans le besoin  a explicité  l’assistance,  le Directeur de publication du journal les coulisses,  Nicaise Kibel Bel

 S’occuper des problèmes qui minent leur société

 Par contre le  CICR via  l’une de ses   responsables  de la communication ,  appelle  les journalistes à s’intéresser plus sur des questions liées aux conflits : «  Cette atelier que nous avons organisé Goma,  c’était justement intéressé les journalistes à se préoccuper des conflits, ses conséquences  graves envers les communautés, les personne affectées, et leurs protection en tenant compte du Droit International Humanitaire » conseille-t-elle ; mais parle des préoccupations des populations  affectées par ces conflits. J’espère que,  les journalistes dans leurs publications, reportages pourront évoquer  les personnes liées aux violences a martelé Madame Rosine KAM BELINGA.il faut dire  que cet  atelier de formation fait   suite à  d’autres formations organisées par le  CICR notamment celle de Bukavu  en vue de renforcer les capacités des journalistes en techniques des  reportages humanitaires.

Barak MUNYAMPFURA Héritier

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.