Now Reading:
Célestin Kasereka Mahinda : « il n y a pas de menace volcanologique à Goma ».
Full Article 3 minutes read

Célestin Kasereka Mahinda : « il n y a pas de menace volcanologique à Goma ».

le Directeur scientifique de l’OVG

Le Directeur Scientifique de l’OVG  rassure la population  sur la situation  actuelle des volcans actifs en  province.  Il appelle la population à un comportement responsable. Il  soutient que l’OVG de ce jour est diffèrent  de celui de 2002. Il a fait savoir au cours  d’une interview exclusive nous accordée à son bureau le 01mai dernier.

La situation actuelle de nos volcans actifs notamment le Nyiragongo, Nyamulagira…  demeure d’une activité normale. Le personnel de l’Observatoire Volcanologique de Goma  est renseigné de temps en autres par des satellites  en suivant le niveau  thermique  de la chaleur  qui se dégage au tour des volcans. Ces assurances sont celles du scientifique et Directeur de l’OVG, Célestin Mahinda «  je suis en train de suivre  en étant dans mon bureau  toutes les activités qui se déroulent au niveau  de nos volcans, pas d’inquiétudes » insiste –t-il et de poursuivre qu’ils gardent le drapelet Jaune, c’est-à-dire pas de menace.

Le service de l’OVG s’est  amélioré

Certes, depuis que la population de Goma  a  été victime d’éruption volcanologique de l’an 2002, elle est restée très regardante quant  aux mouvements des volcans actifs surtout celui de Nyiragongo,  qui est  très actif et produit  certains fumés qui ne sont  pas sans conséquence grave sur la santé de la population a dit  le scientifique Célestin Mahinda. «  L’OVG d’aujourd’hui n’est pas celui d’avant l’éruption car nous  avons beaucoup  d’équipements, des capacités et un partenariat dynamique   pour faire face  ou savoir plus sur les activités du volcan » se réjouit-t-il. Le partenariat dont le Directeur Scientifique de l’Observatoire Volcanologique de Goma parle, c’est celui  d’un travail international, régional et local avec une communication  concertée sur l’évolution de la situation des activités volcanologiques. Par ailleurs, le Directeur Célestin Mahinda de l’OVG appelle ses concitoyens à un comportement   responsable étant donné que les volcans Nyiragongo et Nyamulagira dégagent  de la cendre volcanologique  ou panaches  qui reste toxique  et peut provoquer certaines  maladies une fois se déverser dans l’eau ou sur des aliments. « Ces panaches qui viennent de la profondeur du volcan contiennent  beaucoup des toxiques car venues de la profondeur de la terre et ont des conséquences graves sur la santé  humaine, c’est pourquoi, ils ne doivent pas boire   de l’eau de la pluie ni encore des aliments non couverts »  prévient-il en ajoutant  que  les maïs, les cannes à sucre ou des beignets qui se vendent dans la rue sans  couverture sont à proscrire.

Le Nyamulagira respire de nouveau

Il sied de signaler qu’il  y a plus de 8 mois que le Volcan Nyamulagira s’est arrêté, mais depuis  le 14 avril dernier, l’équipe du Directeur Célestin Mahinda a remarqué de la couleur au niveau  du lac de lave  et en date du 27 avril dernier, ils ont effectué une descente sur le terrain et  ont constaté que le Volcan Nyamulagira est entrain  de respirer. Le souci des volcanologues reste devoir si cette respiration n’a pas d’impact grave sur  des factures. Ce qui n’est pas le cas ici a rassuré monsieur Célestin  Kasereka Mahinda. Donc, la situation volcanologique reste normale  avec un  suivi régulier des professionnels  attitrés.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.