Now Reading:
Audience Foraine de DFJ à Masisi : Trente condamnations et douze peines, les bourreaux des violences sexuels écopent des peines allant d’un an à 20 ans de servitudes pénales
Full Article 2 minutes read

Audience Foraine de DFJ à Masisi : Trente condamnations et douze peines, les bourreaux des violences sexuels écopent des peines allant d’un an à 20 ans de servitudes pénales

 Des condamnations en cascades, sur 75 Causes enrôlés, le Tribunal de Grandes Instances  tranche  des peines : la peine la plus forte est de 20 ans et la plus lège  est d’une année de servitude pénale. Selon la Dynamique des Femmes Juristes, une des organisations accompagnant  ces audiences. Il l’a dit ce 03novembre 2020  à la presse de Goma.

Sur 75 causes enrôlées, le Tribunal de Grandes Instances  a prononcé  ce lundi  03 Novembre 46 décision. Madame  Bernadette Mununu de la DFJ soutient que , ces audiences  ont un double sens  dont  l’accompagnement des victimes  des violences sexuelles et base sur les genres et  le rôle pédagogique au sein de la communauté. Elle en dit plus. «  Nous sommes là pour accompagner  les survivants des Violences Basées sur les Genres  étant que Dynamique des Femmes Juristes  et ceci, devant les Cours et Tribunaux » déclare-telle en poursuivant qu’il ya un bon nombre des projets qu’ils accompagnent depuis février  de cette année  en cours, c’est la raison pour laquelle, elles ont voulu approcher la justice aux justiciables  en amenant le Tribunal des Grandes Instances dans la zone de Santé de Masisi ; ceci,   dans le but de faire en sorte que, ceux qui ont commis de différentes violations  dont les viols et autres violations des droits communs ,  soient jugés et ceux qui ont réellement commis ces bavures  puissent être condamnés et ceux qui en sortiront innocents  soient également libérés. Organisée  depuis le 26 octobre au 02 Novembre 2020, ces audiences foraines  ont traités uniquement des dossiers sur les Violences Sexuelles et celles  Basées sur les Genres  dans le cadre d’un projet de réponse  ce problème.  Un projet  financé par le  Caritas Développement  de Goma, la Dynamique des Femmes Juristes et le Collectif Alpha Udjivi.

Norbert Mwindulwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.